Legend Of Hera

Forum rpg sur le thème de Final Fantasy 9
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La ligne droite vers la ville [Fini]

Aller en bas 
AuteurMessage
Anselm Yuno

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 15/07/2013

Feuille de personnage
Niveau: 4
Experience:
49/100  (49/100)
Sorts:

MessageSujet: La ligne droite vers la ville [Fini]   Jeu 18 Juil - 21:43


    Nous voici enfin derrière cette porte de métal, ce n'était pas simple, je regarde alors les alentours et découvre que Loren à perdue pas mal de choses... C'est bien dommage mais si elle voulait me suivre c'était le seul moyen de faire pour passer, je regarde alors ses pieds qui prennent une teinte rouge, l'idiote... Un cliquetis rapide retentit alors, le cliquetis des portes qui commencent à se rouvrir. Je m'approche alors rapidement d'elle puis l'attrape dans mes bras, une main soutenant son dos et l'autre sous ses genoux.

    - Ne bouge pas...

    Je me met alors à courir en la serrant un peu plus contre moi pour ne pas qu'elle puisse gigoter et nous faire tomber. Je cours vite, assez vite pour nous enfoncer dans la brume sans demander notre reste, nous ne voyions d'ailleurs même plus la porte sud à travers le manteaux blanc opaque. Un peu plus loin, près d'un cours d'eau à cinq minutes de courses, je m'arrêtais alors pour la déposer, un peu essoufflé par les évènement, je me mettais à marcher en rond pour reprendre mon souffle.

    - C'était vraiment moins une...

    J'arrachais un bout de ma cape, qui pendant en bas, puis le trempais dans l'eau avant de désinfecter sa blessure avec cette eau qui semblait pure. Après quoi j’arrachais un autre bout avec lequel je faisais un nœud autour de son pied pour arrêter ou alors soutenir l’hémorragie, j'étais habitué à me blesser alors je savais comment soigner des blessures mineures.

    - Voilà, ça devrait tenir pour le moment, à mon avis.

    Je prenais alors le temps de m'asseoir pour bien respirer et enlever mon masque., enfin nous avions passé la porte, et je dois avouer que sans cette fille je ne serais pas là, j'aurais continué à tourner en rond dans le royaume d'Alexandrie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loren de Coriolis

avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Quelque part loin de tout.

Feuille de personnage
Niveau: 5
Experience:
20/100  (20/100)
Sorts:

MessageSujet: Re: La ligne droite vers la ville [Fini]   Jeu 18 Juil - 22:00


    Alors que je commence à ressentir une douleur au niveau de mes pieds, un bruit me fait sursauter. Je tourne alors la tête vers la porte, puis fixe l'homme juste après. Je suis d'ailleurs surprise de le voir aussi près de moi, et il me dit de ne pas bouger. Je ne peux pas empêcher un petit cri d'étonnement lorsqu'il passe une main sous mes genoux et l'autre dans mon dos. Mes joues deviennent alors légèrement rouges, étant donné que je ne suis pas habituée à ce que l'on me porte ainsi. Il court alors vers un certain endroit, à l'opposé des portes qui essayaient de nous rattraper... Non, de le rattraper. Alors que je suis dans ses bras, je me suis décidée à ne pas bouger, bien que ce soit compliqué à cause des secousses de la course. J'essaie néanmoins de ne pas lui donner de coup de bâton...

    Une fois arrivés près d'un coin d'eau, il me pose alors au sol, et je l'observe déchirer sa cape pour pouvoir soigner mes blessures. Si je lui en avais parlé plus tôt, il n'aurait pas eu besoin de déchirer ce qui lui appartient. Je soupire alors, mais ne dis rien, une petite grimace sur mon visage. C'est assez rare que je ressente ce genre de douleur, après tout, je ne marche jamais pieds nus quelque part. Mais, maintenant, il va bien falloir s'y habituer. Je lui fais un sourire gêné, alors qu'il me dit que ça devrait tenir.

    « Vous savez... J'aurais très bien pu m'occuper de ces blessures seule... »

    Je regarde alors ailleurs, puis observe un peu mon pied. Je sens que le bout de cape s'humidifie à cause du sang, mais je ne peux pas le voir, c'est sous le pied. Je pose alors mon bâton au sol pour pouvoir me redresser à l'aide de mes bras, le sac toujours au bout d'une de mes mains.

    « Merci. »

    Je dis ce simple mot avec un petit sourire aux lèvres, puis me penche afin d'attraper mon bâton que je viens mettre contre moi. Même si ce n'est pas sa fonction première, je pourrai m'en servir pour marcher. Ou pas... Si c'est vraiment douloureux, je sais ce que j'aurai à faire.

_________________

~ Je parle en : #FFFF99 ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anselm Yuno

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 15/07/2013

Feuille de personnage
Niveau: 4
Experience:
49/100  (49/100)
Sorts:

MessageSujet: Re: La ligne droite vers la ville [Fini]   Jeu 18 Juil - 22:16


    J'attendais qu'elle se lève, elle ne comptait rien faire de plus alors... Elle me nargue c'est ça ? je ne fais que regarder l'eau alors qu'elle me dit qu'elle aurait pu soigner ses blessures seules... Bien sûr qu'elle aurait pu les soigner toute seule !! Je ne suis pas aveugle et elle, elle semble bien trop innocente pour porter un tel chef d’œuvre entre ses mains, idiote ! Elle me remercie alors, chose qui me fait réagir puisqu'elle se relève avec grand mal, elle souffre pourquoi est-ce qu'elle ne fait rien de plus ? Pourquoi est-ce qu'elle ne met pas fin à ses blessures ?

    - Loren...

    Je me relève alors, poussant un long soupir pour laisser mon souffle s'apaiser puis d'un coup sec, ma main droite vient frôler mon pantalon, je pointe alors Hellyell dans sa direction. Ma main gauche vint alors saisir rapidement deux cailloux taillé dans ma bourse puis un à un, je tire mes coups, sifflant pour passer à moins de deux centimètres de ses oreilles. Je lève mon canon vers le ciel pour montrer que je ne tirerais pas plus Pour l'instant...

    - Tu n'est pas une jeune fille sans défense comme tu prétend l'être... Tu ne porte pas ce bâton de légende par pur hasard... C'est impossible...

    Je recharge une fois de plus mon pistolet, la défiant du regard avant de pointer mon arme dans sa direction, j'avais perdu mon sang froid mais si je ne faisais rien elle allait surement me passer les menottes et me donner au roi de Lindblum, je voulais la tester, je savais qu'elle serait blessée, je savais qu'elle ne serait pas soignée avec son pouvoir pour ne rien dévoiler, et pourtant j'ai continué à croire...

    - Si tu ne me dis pas dans deux secondes qui tu es, je tâcherais de mieux viser ma prochaine munition !

    Ma main était tremblante, peut-être bien pour la deuxième fois en plus de cinq ans, je ne voulais pas la tuer, mais je ne voulais pas finir derrière les barreaux, je dois encore faire des choses, que je ne peux pas éviter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loren de Coriolis

avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Quelque part loin de tout.

Feuille de personnage
Niveau: 5
Experience:
20/100  (20/100)
Sorts:

MessageSujet: Re: La ligne droite vers la ville [Fini]   Jeu 18 Juil - 22:39


    Mon regard reste tourné vers lui, alors qu'il a prononcé mon nom puis s'est relevé. Je n'ai pas vraiment le temps d'observer tout ce qu'il fait, alors que deux cailloux viennent frôler mes oreilles. J'ai d'ailleurs un sursaut à ce moment-là, ne m'attendant pas du tout à ça. Au même moment, mes yeux s'écarquillent, alors qu'il pointe ce qui semble être son arme vers le ciel. Je ne sais pas ce qu'il fait, ni pourquoi, et ne comprends absolument rien pour le moment. Il prononce alors quelques mots. Bâton de légende ? Je ne sais pourtant rien à propos de lui. Juste qu'il était caché dans une cabane au fond de mon jardin.

    Mais, étant donné que je me retrouve dans un moment de panique, je ne trouve pas les mots pour répondre à ça. Je n'ai d'ailleurs compris que la moitié. Je crois que je n'ai jamais frôlé la mort d'aussi près, et il semblerait que je n'en sois pas débarrassée pour le moment. En effet, il prononce quelques mots, comme quoi il viserait mieux si je ne lui dis pas quelque chose. Dire quoi ? J'ai l'impression de ne plus entendre que le tiers de ce qu'il prononce, la peur m'ayant envahie. J'arrive quand même à prononcer quelques mots, ayant été figée jusque cet instant-là.

    « J-je vous dirai tout ce que vous voulez savoir si vous le voulez ! M-mais... J-je comprends pas... c-ce que vous voulez... »

    Au même moment où je prononce ces mots, mes mains viennent se poser sur mes joues, comme si je n'en revenais pas, comme si j'essayais de retenir quelque chose. Je me retrouve alors à genoux, mon corps s'étant laissé tomber au sol. Ce que je retenais juste avant s'échappe alors, créant un ruisseau sur mes joues. Cela fait tellement longtemps que je n'ai pas pleuré ! Sous toute cette émotion, je ne peux pas empêcher, en plus de ça, mon corps de trembler. Que va-t-il faire ? Qu'a-t-il en tête depuis tout ce temps ? En tous cas, il a l'air d'en savoir plus que moi... J'attends alors qu'il ne fasse quelque chose, ayant presque oublié la douleur. Serait-ce la fin ?

_________________

~ Je parle en : #FFFF99 ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nightmare
Admin
avatar

Messages : 117
Date d'inscription : 09/07/2013
Age : 22
Localisation : Mon nom ne suffit pas ?

Feuille de personnage
Niveau: ???
Experience:
0/0  (0/0)
Sorts:

MessageSujet: Re: La ligne droite vers la ville [Fini]   Jeu 18 Juil - 22:55

La scène était des plus dramatiques, et évidement c'est toujours dans ce genre de moment que les pires choses arrivent. Alors que l'homme au chapeau de toile allait tirer sur cette pauvre dame qui n'avait pourtant rien demandé, voilà qu'un Guerrier Jayrfo viens donner un coup de son épée dans le dos du pistolero, un deuxième se dessine non loin devant, alors que son épée en lune allait trancher le cou de la demoiselle. Ce sont de faibles monstres qui peuvent être vaincus avec facilités, en piste mes marionnettes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ff9rpg.forumactif.org
Anselm Yuno

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 15/07/2013

Feuille de personnage
Niveau: 4
Experience:
49/100  (49/100)
Sorts:

MessageSujet: Re: La ligne droite vers la ville [Fini]   Jeu 18 Juil - 23:08

    Je la maintenais toujours dans mon viseur pour ne pas qu'elle puisse s'échapper, la main sur l'arrivée d'air pour la magie, je ne comptais pas tirer, je ne voulais pas le faire, elle semblait tellement terrorisée... Je n'avais qu'à ranger mon arme, mais si elle aller prévenir les autorités après ça !? En pleurs après quelques mots, j'étais totalement déstabilisé... J'entendais alors des bruit de pas rapides derrières moi, et je n'eus le temps de faire qu'une seule chose, me mettre un pas de plus devant Loren en ayant cru que ce coup lui était destiné, je voulais la protéger...

    - Ouargh !!!

    Je sentais une chose froide passer dans mon dos, à l'intérieur de mon dos. Je sentais un liquide couler le long de ma peau, par chance la blessure ne me paraissait pas trop profonde. Alors que je pliais un genoux à terre, je ne pouvais m'empêcher de relever la tête, le cailloux qui était dans le barillet fut tirer grâce à la pression de l'air accumulé, tirant vers ma cible en espérant la toucher avant qu'elle ne puisse faire du mal à Loren. Mon autre main se posait alors sur la hanse de mon épée que je mettais très vite au contact du Jayrfo.

    - T'as troué mes vêtements, saloperie !!

    Un grand choc de vent sortit alors de mon épée enchanté, faisant voler le Jayrfo à plusieurs mètres plus loin, tombant sur les fesses par perte d'équilibre. J'avais mal, je ne pensais pas que cela serait si dur à encaisser comme coup. Ma respiration était forte, je n'avais pas vu ce qui était arrivé à celui qui menaçait Loren mais j'étais sûr que j'avais fait mouche...

    - Fais chier !! Tu vas bien !?

    J'essayais de ne pas trop crier mais le douleur me faisais parler fort, je ne voyais plus Loren, je ne savais plus où elle était, peut-être parce que je n'étais pas tombé du bon côté...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loren de Coriolis

avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Quelque part loin de tout.

Feuille de personnage
Niveau: 5
Experience:
20/100  (20/100)
Sorts:

MessageSujet: Re: La ligne droite vers la ville [Fini]   Ven 19 Juil - 7:39

    Je ne fais plus vraiment attention à lui, mes mains essayant d'arrêter ces larmes. Mais elles ne semblerait pas vouloir s'arrêter, du moins pas maintenant. J'entends alors un cri, qu'est-ce que c'est ? Je ne prends même pas le temps de l'observer pour comprendre. Au moment où j'entends qu'il utilise à nouveau son arme, je me fige, la tête légèrement relevée. Je suis alors surprise de ne pas sentir le projectile. Aurait-il encore mal visé ? Quand il parle du fait de trouer ses vêtements, je me rends compte qu'il a du se passer quelque chose. Les larmes finissent alors par s'arrêter, me rendant une vison un peu plus nette. Juste à côté de moi, je remarque alors qu'il y avait une chose verte avec une épée. Mon premier réflexe en le voyant est d'essayer de me relever. Une grimace de douleur au visage, je préfère finalement rester assise, et tente de trouver la fripouille du regard.

    Il est à quelques mètres plus loin, et tombe même au sol. Il s'est passé quelque chose...? Je me décide alors à me relever à l'aide de mon bâton. Sur le pied blessé, je n'ai pas le choix que de marcher sur la pointe de pied. Je me rapproche alors de lui, jusqu'à observer son dos. Ouch, il a quand même une grosse blessure. J'arrive alors à murmurer quelques mots pour le rassurer.

    « O-oui...J-je vais bien... »


    Je m'assois alors derrière lui, pour avoir une position plus stable. Je place le bâton devant moi, et ferme mes yeux, essayant de me concentrer, ce qui n'est pas une chose facile, surtout avec ce qu'il vient se passer. La magie finit par nous envelopper, soignant totalement mon pied, et une partie de sa blessure. N'étant pas dans un état " normal ", je ne suis pas capable de la refermer entièrement. Ça limitera quand même la douleur et la perte de sang. Je rouvre alors les yeux et soupire, lancer un sort ainsi est assez épuisant. Surtout après cette journée... Pleurer m'a fatiguée.

    « J-je ne peux pas faire plus...pour l'instant... », ai-je murmuré.

    Je pourrai toujours réessayer plus tard, et j'espère d'ailleurs qu'il ne compte pas revenir sur ce qu'il disait avant. Au fait, je n'ai même pas remarqué l'autre monstre, je ne savais même pas qu'il y en avait un. Et cela m'importe peu, en fait, pour l'instant...

_________________

~ Je parle en : #FFFF99 ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anselm Yuno

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 15/07/2013

Feuille de personnage
Niveau: 4
Experience:
49/100  (49/100)
Sorts:

MessageSujet: Re: La ligne droite vers la ville [Fini]   Ven 19 Juil - 8:09

    Voilà que j'ai gagné un nouveau trophée alors. Les blessures ce n'est pas ce qui manque, le problème c'est qu'elle sont toujours dans mon dos... Pourquoi est-ce un problème ? Se faire blesser dans le dos c'est la marque des lâche, ça suppose qu'on était en train de fuir quand on s'est fait attaquer... En tout cas, j'avais réussis à m'en débarrasser, saleté de monstre et saleté de brume, il fallait bien s'en douter que nous rencontrerions des monstres une fois dans la brume... J'entendais qu'elle allait bien, c'était une bonne chose, j'avais perdu mes moyens l'espace d'un instant, les habitant d'ici sont habitué, mais venant du continent extérieur, cette brume est nocive pour mon cerveau, du moins c'est ce que j'ai remarqué... Puis, je sentais alors une étrange sensation de bien être comme si mes blessures venaient d'être guéries. Je comprenais assez vite ce qu'il s'était passé alors.

    - Ce sera suffisant merci...

    Je me relevais alors en toute impunité, au cas où elle ne l'aurait pas remarquer l'autre monstre n'était pas mort, il s'était surement enfuis, et il nous fallait nous dépêcher si nous voulions sortir d'ici en vie. Si ça se trouve ce genre de monstre vit en communauté, ils ont attaqués par deux, chose qui peut déjà prouver beaucoup de choses. Je lui tend une main pour l'aider à se relever à son tour.

    - Il faut repartir au cas où l'autre reviendrait, je n'ai pas envie d'être à nouveau pris pour cible alors que nous sommes tout deux blessés.

    Je restais alors là, attendant de pouvoir cueillir sa main pour la relever, mais avant ça il me vient une petite idée, une sorte de petit jeu en fait.

    - Anselm, fait ce que tu veux avec ce mot.

    Maintenant elle ne comprendrait surement rien, surtout dit comme cela, mais à Lindblum elle découvrira surement ce que ce nom signifie, puisque c'est le miens. Un peu comme un jeu de piste, elle pourrait comprendre que le monsieur Fripouille qu'elle a côtoyé n'est en fait qu'un malandrin de bas quartier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loren de Coriolis

avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Quelque part loin de tout.

Feuille de personnage
Niveau: 5
Experience:
20/100  (20/100)
Sorts:

MessageSujet: Re: La ligne droite vers la ville [Fini]   Ven 19 Juil - 8:36

    Toujours assise, je l'observe se relever après m'avoir remerciée. Je le quitte alors du regard pour observer le sol, puis passe une de mes mains sur mes joues, celles-ci étant encore humides. Une main entre alors dans mon champ de vision, et je relève la tête pour l'observer. J'approche alors une de mes mains de la sienne, un peu hésitante. Au moment où je frôle ses doigts gantés, il prononce d'autres mots qui me surprennent. Anselm ? C'est quoi ça ? Ma main vient alors se poser sur la sienne, et je m'appuie un peu dessus pour m'aider à me relever, mes jambes jouant alors leur travail pour garder l'équilibre. Je plonge alors mon regard inquiet dans le sien pendant quelques secondes, avant de le lâcher. Je ne sais pas par où se trouve la suite, mais bon. Je me rapproche alors de l'ancien endroit que j'avais pris, près du monstre qui semble encore respirer. Si je m'écoutais, je soignerai ses blessures. Mais je ne pense pas que ce soit une bonne idée...

    De là où je suis, je récupère le sac que j'avais laissé tomber dans la peur. Ce sera quand même plus facile à transporter, mais bon. Je reviens alors vers cet homme, lâchant un soupire au passage. Je me remets devant lui et l'observe. Je ne sais pas par où se trouve le chemin, alors autant que je pose ce qui me gêne. Il a sûrement du remarquer que je parle avec bien plus d'hésitation qu'avant, mais ça me parait normal...

    « V-vous vouliez dire quoi p-par... savoir q-qui je suis... »

    Depuis que je suis revenue devant lui, je n'ai pas croisé une seule fois son regard, faisant semblant d'examiner les alentours, comme si j'essayais de me repérer sans raison. Ou de deviner par où il faut passer...

_________________

~ Je parle en : #FFFF99 ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anselm Yuno

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 15/07/2013

Feuille de personnage
Niveau: 4
Experience:
49/100  (49/100)
Sorts:

MessageSujet: Re: La ligne droite vers la ville [Fini]   Ven 19 Juil - 9:00

    Alors qu'elle se relevait avec mon aide, je me demandais si elle allait finir par lâcher quelques mots à cause de ce qui s'était passé avant, et au final rien, c'est que ça n'a pas du la déranger plus que ça, même si je sais bien que s'en est tout le contraire. Je sortais un vieux bout de tissus sur lequel j'avais recopier une carte du continent de la brume, puis je rangeais alors mon arme dans son étuis pour ne pas qu'elle se perde. Mon épée plantée dans le sol devant moi, ruisselante de sang qui retournait à la terre. J'observais alors les alentours pour me repérer par rapport à ma carte, mal faite, elle ne permettait pas de voir beaucoup de choses malheureusement. Puis voilà qu'elle se rapproche, et qu'elle me pose une question hésitante... Perdu, dans la brume, avec elle dans cet état... Je posais alors une main vive sur son épaule, serrant assez fortement pour la maintenir et la faire revenir à la réalité, mais pas assez pour lui faire de mal.

    - C'est quoi cette réaction de gosse !? T'as presque la majorité et tu chouine comme une enfant ! C'était un mauvais moment il est passé, maintenant tu te ressaisis ou je te laisse derrière moi ici !!

    Je n'en pensais pas la moindre miette, surtout pour le fait de la laisser derrière moi, mais certains monstres se nourrissent de l’énergie négative qui émane des gens, alors j'ai pas envie de me coltiner toute une troupe de gobelins enragés ! Je fixais alors ses yeux pour capter son regard, lui montrant alors mon sérieux comme jamais, puis je me retournais alors pour commencer à marcher, passant un pied sur la tête du Jayrfo que je m'empressais d'écraser pour mettre fin à ses souffrance et pour que son corps disparaisse.

    - Je veux savoir qui tu es car j'ai déjà vu le bâton que tu porte, c'est mon père qui l'a vendu, une pièce unique qu'il a travaillé pendant près de seize an. Il comptait me l'offrir mais je l'ai refusé, alors il l'a vendu pour me permettre de faire ma vie...

    C'est le point serrer par la honte que je faisais cette déclaration, foutu vieux... T'as bossé pendant toute ma vie en t'occupant presque pas de moi juste pour que mon avenir soit meilleur, t'es vraiment qu'un abrutis... Je continuais alors de marcher en espérant qu'elle me suive, je suppose qu'elle le fera puisqu'elle doit avoir plein de question...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loren de Coriolis

avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Quelque part loin de tout.

Feuille de personnage
Niveau: 5
Experience:
20/100  (20/100)
Sorts:

MessageSujet: Re: La ligne droite vers la ville [Fini]   Ven 19 Juil - 10:24


    Au bout d'un certain temps, je sens une main sur mon épaule et grimace, alors que ma tête se retourne vers lui pour le fixer. Réaction de gosse ? Il dit qu'il ne pleure jamais, peut être ? Ça arrive à tout le monde, même aux personnes plus âgées... Ils ont juste appris à le cacher. Il parle d'ailleurs de me laisser derrière lui. Ce qu'il dit là me surprend. Il aurait pu le faire juste avant, s'il avait utilisé son arme sur moi... Mon regard étant plongé dans le sien, je ne savais pas quoi penser. Mis à part le fait qu'il ne voulait pas me tuer, j'avais l'impression de ne rien savoir... Il commence alors à s'éloigner de moi pour avancer, sûrement dans la direction de Lindblum.

    Je remarque alors qu'il a laissé son épée dans le sol. D'une main, je viens la retirer, alors que l'autre contient mon bâton et le sac. Je trottine un peu pour aller le rejoindre. J'arrive juste au bon moment, puisqu'il a commencé à parler. C'étaient donc les informations que j'attendais sur mon bâton. Il pense peut être que je l'ai volé, vu que je ne suis pas la personne à qui il a été vendu. En fait, je n'en sais rien non plus. Je repense alors à quelque chose qu'il m'a dite tout à l'heure, que je viens murmurer.

    « Anselm... Vous ne comptez quand même pas me laisser porter ceci ? »

    Je ne sais pas ce que " Anselm " signifie. Ça peut être tellement de choses à la fois, mais je teste. Prononcer ce mot avant ma phrase lui fera peut être penser que j'ai compris quelque chose, alors que j'ai tout attaché un peu au hasard : ma réflexion sur ce mot, et le fait que je tienne encore son épée. D'ailleurs, je soulève un peu plus celle-ci, rapprochant ma main tenant le manche de lui.

    « Vous savez à qui il a été vendu ? »

    Il peut me prendre pour une folle s'il le veut, mais je n'en sais rien non plus. En attendant, je n'ai toujours pas répondu à sa question de savoir qui je suis, mais ça viendra, sûrement un peu plus tard. Je ne fais d'ailleurs aucune réflexion sur le fait qu'il ait été vendu pour son avenir. En fait, je ne suis pas très renseignée sur ces affaires-là. Est-ce normal de travailler aussi longtemps  pour quelque chose qui ne nous sera même pas utile...? C'est une bonne question. Je viens alors lui dire les seules choses que je sais, révélant peut être mon statut, mais peu importe. Si ça se trouve, il est déjà au courant, ou alors, il le saura un jour ou l'autre...

    « La première fois que j'ai vu ce bâton, c'était un dessin fait par Mère... »

    Je me mords alors la lèvre. Il risque peut être de me poser plus de questions, alors que je devrai aussi lui en poser. Mais, on verra après... Je pense qu'il vaut mieux lui en dire autant que ce qu'il me dit, bien que... Ce ne soit pas le même type d'informations.

_________________

~ Je parle en : #FFFF99 ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anselm Yuno

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 15/07/2013

Feuille de personnage
Niveau: 4
Experience:
49/100  (49/100)
Sorts:

MessageSujet: Re: La ligne droite vers la ville [Fini]   Ven 19 Juil - 10:57

    Elle me parle alors qu'elle revient vers moi, elle ne compte pas le porter ? Quoi donc ? Alors que je me retourne, je vois le pommeau de mon épée se dessiner juste à coté de moi, elle me la tendait donc... Comment ais-je fais pour l'oublier bon dieu !? Jamais je ne me séparerais de ça, c'est un cadeau de mon frère quand même, si jamais je le perdais je suis sur qu'il serait capable de la retrouver pour me trancher la tête juste après avec... Alors que j'attrape mon bien, elle me demande à qui le bâton a été vendu, voilà une question assez vague, ça fait maintenant plus de cinq ans et avec tout les client que j'ai vu depuis je ne me souviens pas de toute les têtes... Ah mais oui !! Je me souviens d'un truc. Voilà maintenant qu'elle m'explique que ce bâton a été fait par sa mère, il devait surement y avoir un lien quand même... Alors que je sanglais bien mon fourreau pour qu'il puisse accueillir mon épée, je me permettais de répondre à sa première question.

    - Vendu je saurais pas te dire parce qu'ils étaient plusieurs avec la personne qui l'a prise, mais il me semble avoir vu un truc louche, qui ne m'avait pas plus que ça choqué à l'époque.

    Je prenais alors un bout de papier ainsi qu'un morceau de cailloux de ma sacoche, un simple morceau de charbon qui allait me servir à écrire. Des trait imprécis à cause de la marche, des saleté encombrant mon dessin, une chose est sure c'était presque méconnaissable. Je lui présentais alors ce qui ressemblait à un écusson noble.

    - C'était un truc comme ça, avec du rouge et du bleu un peu partout, elle avait ça qui était brodé sur son gant gauche, je sais pas si ça te sera vraiment utile.

    C'était le maximum que je pouvais faire, tout en essayant de ne pas perdre la route évidemment. Parfois, mes pas étaient un peu lourd à cause de ma blessure, j'essayais néanmoins de le dissimuler du mieux que je le pouvais. Au loin dans la brume on pouvait apercevoir une ombre, c'était surement le château de Lindblum qui essayait de se glisser entre la brume.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loren de Coriolis

avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Quelque part loin de tout.

Feuille de personnage
Niveau: 5
Experience:
20/100  (20/100)
Sorts:

MessageSujet: Re: La ligne droite vers la ville [Fini]   Ven 19 Juil - 12:07

    Je suis assez surprise qu'il ne soit pas étonné ni quoi que ce soit d'autre. Il était donc au courant... J'essaie tout de même de ne pas montrer mon étonnement, ayant été habituée à cacher ces émotions, bien que je me sois laissée emporter tout à l'heure. Il a aussi parlé d'un truc louche, je me demande bien de quoi il s'agit...

    La fripouille sort alors un morceau de caillou noir, et du papier. Le caillou semble laisser une trace noire, je me demande bien de quoi il s'agit. Je vois rarement ce genre de choses... Une fois terminé, il me montrer son dessin en ajoutant qu'il y avait du bleu et du rouge sur un gant... Un gant avec ça... Un gant... Je me remémore quelques passages de ma vie suite à cela, jusqu'à ce que j'aie un déclic, m'arrêtant même pendant quelques secondes. Je me remets assez rapidement à marcher, pour pouvoir continuer de le suivre.

    « Je crois avoir vu quelque chose de semblable quand j'ai trouvé le bâton, mais je ne l'avais jamais vu auparavant... »

    Je reste pensive encore, m'imaginant cette chose. A part cela, je vois pas de quoi d'autre il pourrait s'agir... Je lui donne alors mon hypothèse.

    « Peut être qu'il s'agit de l’emblème que Mère possédait avant de se lier à cet homme... »


    Je lui fais un petit sourire, et vient alors observer les alentours, quittant mes pensées pour le moment. Je finis par observer un objet au loin qui semble imposant. Serait-ce la ville ? C'est fort probable...

_________________

~ Je parle en : #FFFF99 ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anselm Yuno

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 15/07/2013

Feuille de personnage
Niveau: 4
Experience:
49/100  (49/100)
Sorts:

MessageSujet: Re: La ligne droite vers la ville [Fini]   Ven 19 Juil - 12:51

    Ainsi donc elle a déjà vu quelque chose y ressemblant, maintenant je sais que cette fille a quelque chose de lié à ce bâton puisqu'elle connait un emblème que j'ai vu il y a plus de dix ans... Enfin, je ne devais pas perdre trop de temps à réfléchir puisque très vite elle me donnais sa mère comme étant la propriétaire de cet écusson, et donc surement de ce bâton. Il faudra donc qu'un jour j'essaye de rencontrer cette femme pour espérer la mettre à l'épreuve en la défiant, je ne sais pas si elle est très âgée aujourd'hui, mais je dois me repentir du cadeau de mon père.

    - Bien, nous arrivons donc bientôt à la ville, je serais obliger de te laisser devant la porte du dragon terrestre.

    En effet, si je rentrais je me donnais tout simplement aux gardes qui étaient en train de garder la porte, je ne savais pas vraiment comment faire une fois a l'intérieur alors il vaudrait mieux que je passe mon temps à vagabonder. Bon, le château n'étais pas tout près non plus mais je voulais perdre le moins de temps possible vu son état, surtout si nous rencontrons d'autres monstres sur la route.

    - En parlant de tout ça, un jour je rencontrerais surement ta mère... Je dois lui demander pourquoi elle a fais vœux de posséder ce bâton qui, logiquement, est une clef vers un endroit maudit...

    Oui, en plus d'être un canalisateur de magie blanche ce bâton est capable d'ouvrir un tombeau ancien avec la petite lame qui est en sont sommet. Mon père m'a toujours caché ce que cela révèlerait au monde, mais il m'a assuré qu'un jour ce tombeau ne serait plus vide, et qu'à ce moment là personne ne devrait l'ouvrir.

    - D'ailleurs, on t'as déjà parler du sanctuaire cristallin ?

    C'était une question totalement stupide, mais si elle savait quelque chose à propos de ça, c'était quelque chose qui pourrait m'aider à comprendre où chercher, et surtout quoi chercher, si une quelconque légende existe à son sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loren de Coriolis

avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Quelque part loin de tout.

Feuille de personnage
Niveau: 5
Experience:
20/100  (20/100)
Sorts:

MessageSujet: Re: La ligne droite vers la ville [Fini]   Ven 19 Juil - 15:50


    Je tourne alors la tête vers lui, l'écoutant. Nous allons donc bientôt nous séparer. D'un côté, cela vaut mieux, sinon les gardes risquent de se mettre à me courir après, à leur tour... Si ce n'est pas déjà le cas. Je pourrai toujours voir après, s'ils me laissent rentrer à Lindblum ou pas... Ah, je le saurai bientôt... Faudra que je lui demande ce qu'il en pense, aussi, histoire d'avoir son avis. A m'avoir vue à deux reprises à ses côtés, ils vont finir par penser que je suis complice, alors que je le connais à peine... Il me parle alors de rencontrer ma mère, à propos du bâton, puis me demande si j'ai déjà entendu parler d'un sanctuaire cristallin. Ce nom me dit quelque chose, je l'ai déjà lu mais ne me suis pas attardée sur ce mot-là...

    « J'avais un livre qui parlait de quelque chose ressemblant. Malheureusement, il a été détruit. Sinon, à propos de ma mère... Je n'en sais rien, je ne l'ai jamais vue avec ce bâton. Il était caché. Elle a toujours tout caché. »

    Je soupire sur la fin de mes paroles. Bien que j'ai murmuré les derniers mots, à mon avis, il est fort probable qu'il les ait entendus. Cette question me trottant encore dans la tête, je me décide à la lui poser, bien qu'un peu hésitante.

    « V-vous pensez qu'ils me laisseront entrer dans Lindblum ? »

    Depuis tout à l'heure, je continue de le fixer. Je n'aurais peut être pas du poser la question ainsi, mais au final, ça revient au même. Il devrait comprendre ce à quoi je pense, s'il est si doué pour ça... Comme il a deviné pas mal de choses tout à l'heure. De toute manière, je pense que je le reverrai un jour. Après tout, mon passé semble lié au sien. Même si, au départ, je n'étais pas là pour ça. S'il y a une bibliothèque ou un endroit y ressemblant, je pense pouvoir y rester quelques jours. Je trouverai peut être quelque chose...

_________________

~ Je parle en : #FFFF99 ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anselm Yuno

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 15/07/2013

Feuille de personnage
Niveau: 4
Experience:
49/100  (49/100)
Sorts:

MessageSujet: Re: La ligne droite vers la ville [Fini]   Ven 19 Juil - 16:40

    Un livre ? Surement un carnet de note ou quelque chose comme ça qui devait appartenir à sa mère je suppose. Il me fallait donc que je pose aussi les yeux sur ce bouquin... Haha la bonne blague il a été détruit. Donc tant pis je devrais me contenter d'autre chose puisque ce livre était surement l'unique, si j'interroge la mère de cette demoiselle pourtant je pourrais connaitre la réponse à mes recherches. Puis sa mère cache toujours tout, je ne veux pas en arriver là, surtout avec une femme, mais si je dois arriver à lui faire cracher le morceau par la force, mon but sera plus puissant que mon attitude normale... Puis voilà qu'elle me demande si ils la laisseront rentrer à Lindblum, c'est assez peu commun comme question mais après réflexion il est vrai que je l'ai embarqué dans pas mal d'aventure.

    - Je n'en sais rien du tout, logiquement ils n'ont rien contre toi, et je ne vois pas pourquoi ils en auraient pour une simple course !

    Ouf, j'avais faillis percer ma couverture, enfin, je suppose que maintenant elle sait que je ne fais pas une course mais qu'il y a quelque chose derrière, cela dit je ne peux pas me permettre de lui en parler, surtout qu'elle découvrira par elle même qui je suis. En tout cas, je devais la convaincre d'y aller, je sais déjà qu'elle ne se rend pas dans cette ville par pur hasard.


    - Dans le pire des cas si tu rentre ressort avant deux jours, le prix des auberge est excessif à Lindblum.

    Je souriais alors en plaisantant, même s'il fallait qu'elle soit sortie quand même, car souvent deux jours c'est la durée minimale de publication des annonces de mises à prix... Dans le pire des cas je ne serais pas loin à mon avis. Notre chemin se terminais alors presque quand j’apercevais les deux portes, elles semblaient fermées mais ils font peut-être ça pour les monstres.

    - Bien, je suppose que nos chemins se séparent ici, c'était un plaisir de parcourir ce petit bout de marche avec toi ! J'espère que tout ira bien quand même à l'avenir, et de toute manière je vais par là !

    Je lui désignais le marais non loin du château avec un grand sourire puis, alors qu'elle regardait surement l'endroit que je lui montrais, je me baissais pour lui faire un petit bisou sur la joue. Avant de me redresser et d'en rire.

    - C'est surement pas un adieu alors pleure pas, on est appelé à se rencontrer et surement plus tôt que tu ne le crois !

    Après ces paroles j'avançais en marchant vers le marais, un peu boitant et pas très droit à cause de ma blessure, j'essayais néanmoins de rester digne en lui faisant un signe par dessus mon épaule. On se reverra, quand je n'en sais rien, mais elle sait encore des choses que je voudrais connaitre... Et pour rien au monde je passerais à coté, même si cela doit me couter la vie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loren de Coriolis

avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Quelque part loin de tout.

Feuille de personnage
Niveau: 5
Experience:
20/100  (20/100)
Sorts:

MessageSujet: Re: La ligne droite vers la ville [Fini]   Ven 19 Juil - 17:17

    C'est en souriant que j'accueille ses premières paroles. Ils ne devraient rien à voir contre moi, et je l'espère bien. Il ne me semble pas avoir fait quoi que ce soit de mal, mis à part m'enfuir comme une voleuse. Puis il pense encore que je le crois, en parlant de course ? Mon sourire s'éclipse à ses prochaines paroles, il faut que je sois ressortie dans deux jours... Uniquement parce que c'est cher, ou pour une autre raison ? Laquelle serait-elle...? Il m'attendra ? Non, je n'y crois pas trop. Je le saurai sûrement quand je sortirai. Il faudra juste que je me trouve un plan, sinon je risque de me perdre. Je tourne alors un peu ma tête pour voir où nous sommes rendus, et il semblerait que ce soit l'heure de se quitter, d'après ce qu'il dit. La fripouille me montre alors l'endroit où il compte se rendre du doigt, et je tourne la tête pour suivre celui-ci. Je me demande bien ce qu'il va faire là bas... Assez pensive, je sors de mes pensées en sentant ses lèvres sur ma joue. Je sens la chaleur monter sur mes joues, celles-ci prenant sûrement une teinte rouge.

    Après quelques mots, il s'éloigne alors de moi, allant vers cet endroit étrange, qui a l'air de posséder pas mal d'arbres. C'est avec un petit sourire aux lèvres que je le regarde s'éloigner. Il a même confirmé mes pensées, celles qui disaient que je risque de le revoir prochainement. Je me rends alors compte que je n'ai rien dit depuis qu'il m'a annoncé que l'on se quittait là. C'est trop tard maintenant, vu qu'il se trouve assez loin.

    Je continue mon chemin vers les portes de Lindblum, prête à sortir le laisser-passer si l'on me le demande. Sauf que les portes sont fermées. A ma venue, j'entends quelques personnes parler, et les portes commencent à s'ouvrir. Des garde attendent à l'intérieur, et je leur montre ce fameux bout de papier afin qu'ils me laissent entrer. Je n'ai plus besoin d'être nerveuse, maintenant me voilà à l'intérieur.

_________________

~ Je parle en : #FFFF99 ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La ligne droite vers la ville [Fini]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La ligne droite vers la ville [Fini]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» derniere ligne droite pour le festival
» [Refusé] Dernière ligne droite de Sleys
» Dernière ligne droite : 0,5 ou 0,54 ?
» [Story] BIONICLE The Yesterday Quest, la nouvelle série en ligne
» Le Roman de Tristan et Iseut!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Legend Of Hera :: Ton aventure en direct :: Continent de la Brume :: Atlas-
Sauter vers: