Legend Of Hera

Forum rpg sur le thème de Final Fantasy 9
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le carnivore arrive !

Aller en bas 
AuteurMessage
J'Zara "beast" Argo

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 07/11/2013

Feuille de personnage
Niveau: 1
Experience:
20/100  (20/100)
Sorts:

MessageSujet: Le carnivore arrive !   Ven 8 Nov - 19:57


Ton identité


Nom : Argo
Prénom : J'Zara, mais c'est un nom raccourcis.
Race : Monstre/hybride, Bécourbé
Âge : 538 ans
Sexe : Mâle Alpha

Classe : Monstre Amical
Statut social : Citoyens
Arme principale : Son fuzicoupant
Type de magie : Magie des os, se basant sur la magie noire.
Sorts/Techniques : Réflexion en cours.

Personnage sur l'avatar :

Ce que tu vois dans ton miroir

J'Zara a un physique qui ne laisse pas indiférent, là où il passe beaucoup se retournent, d'autres se moquent et d'autres encore le craignent. De ses grandes jambes, J'Zara atteint un mètre soixante dix environ, carrure assez grande pour l'époque ou la petite taille était de rigueur. Son corps est recouvert d'écaille mais aussi peau semblable a du cuir, ceci de part et d'autre de ses membres. Il n'a que trois doigts ainsi que trois orteils semblables à des serres d'oiseaux, mais en bien plus gros évidement.

Son visage possède des traits assez disgracieux mais ne le rend pas désagréable à regarder pour autant. Des narines presque inexistantes mais bien là par les deux petit trou, une bouche avec des dent qui peuvent se rétracter et des yeux blanc, voilà comment se caractérise la tête de notre amis bestial. Son crane est par ailleurs recouvert de différents os qu'il a assemblé pour faire une coiffure ressemblant à celle des hommes de ce temps.

Ses habits sont d'une couleur ambre, quand bien même ils sont très sale à présent, sa tunique lui arrive assez basse pour garder ses parties génitales hors de vision, son masque de cuir l'aide à dissimuler son identité et son épaulière droite luu permet de prévenir les attaques tout en se rapprochant de sa cible, tout dans ses vêtement lui est utile pour une raison ou une autre. Il porte toujours une arme avec lui, ressemblant à un fusil rudimentaire qui n'a jamais marché, portant en chaque bout un crocher tranchant parfait pour le combat au corps à corps. Il porte d'ailleurs un collier avec les os de sa famille, pour toujours penser à eux.


Comment le monde te voit

J’Zara est un monstre bien particulier qui a beaucoup appris des hommes, sa race étant assez intelligente pour comprendre leur langage, il finit par savoir déchiffrer cette langue étrange. Il connait donc beaucoup de valeur propres aux humains, tel que l’honneur, le devoir, le respect… Malheureusement il a aussi appris l’avidité, l’égoïsme et la violence de certains être vivant. Bien souvent il se trouve de J’Zara essaye de faire de la philosophie, de toujours ignorer le bien et le mal qui ne représente qu’un tout, par ailleurs il est en communions parfaite avec la nature, comme ses ancêtres.

Toutes les actions qu’il fait, il les voue à ses dieux, ayant toujours quelque chose à leur donner. Il n’est pas rare de le voir tuer un gibier pour se nourrir, puis de s’excuser auprès de Shargoth pour lui avoir volé un fils tout en remerciant Argnar de lui avoir offert à manger. Il est assez pénible a vivre pour les humains car il respecte bien trop la nature et deviendrait totalement enragé en voyant ce que les Hommes font parfois enduré à Héra, malgré tout il se risque à venir en ville pour la fête de la chasse.

Le monstre, en sa qualité de chef de village, est très entreprenant et n’hésite pas à trancher lorsqu’il le faut. Là où les humains ont peur de décevoir leurs supérieurs, J’Zara ne crains que de décevoir ses dieux, s’il doit mourir ce sera soit de vieillesse soit sur un champ de bataille, une mort déshonorante le couvrirait de honte et empêcherait son esprit d’atteindre le siège des dieux ! D’un naturel protecteur, ce mentor protègerais sa tribu dès que cela serait nécessaire, pour ce qui est des humains, gagner sa confiance et son appuis n’est pas une tâche aisée, surtout si vous offensez ses dieux…


Ce qui a fait de toi ce que tu es

J’Zara… Ou plutôt Jiorkhan Zadival Ranickhen, est né d’une union de monstre assez étrange et surtout préhistorique. En effet, notre personnage principal est très loin d’avoir été créé par la brume, il s’agit là d’un bipède né de l’amour de deux êtres. La race de monstre en question était appelée « Becourbé » par les nains du continent extérieur, cette race de monstre était à même de vivre pendant de très longues années, environ un millénaire au bas mot. Selon cette communauté polythéiste, les bienfaits de la nature étaient plus importants que ceux du progrès et de la technologie et commencèrent peu à peu à s’éloigner de la civilisation, même de celle des nains. J’Zara est alors né sur les nouvelles terres des « Becourbés », un désert ou la mort planait sur le moindre aventurier mettant le pied dans le nid d’un fourmilion, nids qui étaient légions tout autour et chaque mâle de la tribu savait où ils se trouvaient.

Cette vie paisible durant pendant deux cent ans, le temps pour J’Zara de devenir un grand adolescent pour l’âge humain, et un jours des éclaireurs rapportèrent la nouvelle d’un peuple humain vivant très loin de la violence mais proches de leurs divinités, ils se trouvaient dans la ville du « récif’doux » qui sera renommé par la suite Madahine Salee. Les Bécourbés finirent alors par tenter une approche amicale de la civilisation humaine se trouvant dans cette petite bourgade vivante, les humains prirent d’abord peur, mais à l’évocation de certains mots tel que « Shiva », « Atomos » ou encore « Bahamut », la tension retombait. Les villageois, après une cinquantaine d’année, décidèrent d’offrir une aide aux Bécourbés pour les denrées alimentaire mais aussi pour les logements et le divertissement, en échange, les peuple monstrueux leur appris à faire des rîtes cérémoniels pour rentrer dans un état de transe, rendant ainsi possible la communication avec certains dieux.

Les années défilaient, J’Zara était devenu un grand garçon sachant pécher, faire la cuisine, bâtir des murs… Il aimait surtout les jeunes enfants avec qui il passait du temps, des jeunes sans aucunes animosité envers la chose qu’il était, car ne nous le cachons pas, plus le temps passait plus les humains se méfiaient de ce peuple si différent. Ils vivaient plus longtemps qu’eux, avaient une force dépassant la leur, une logique et une manière de vivre complexe mais très bénéfique, ils n’avaient jamais de maladie… Après presque trois siècle de cohabitation, les nouveaux humains mirent les Bécourbés face à un choix, quitter les terres ou devenir des serviteurs, aucune des solutions ne leur plaisaient vu tout ce qu’ils avaient fait pour la terre de l’autre peuple, les humains laissèrent alors deux semaines aux Bécourbés pour se décider. À l’aube de la seconde semaine de répit, un monstre de métal apparaissait alors au dessus de la ville, ce monstre était plus puissant que les Bécourbés alors qu’il était borgne.

Cette chose réduisit à feu et à sang toute la ville, chaque race essayait de se sauver au détriment de l’autre, le résultat de cette journée noire comme la nuit qui régnait en maitre ne fut vraiment pas glorieux, quatre survivants humain dont un décédant de suite de ses blessures et deux Bécourbés. Il s’agissait là de J’Zara et d’un autre membre du clan beaucoup plus jeune, il était sortit de son œuf il y a quelques mois auparavant. J’Zara avait par ailleurs réussis à sauver un humain avec lui, un jeune garçon du village avec qui il adorait parler et jouer, âgé de 7 ans à l’époque.

Le navire sur lequel J’Zara s’était embarqué était en piteux état, le gouvernail était manquant, il n’avait alors qu’à se laisser guider par les vagues, arrivant après deux jours sur une côte dont il ignorait tout. Les cartes humaines l’indiquaient alors comme le continent oublié, désert aride ou seul un château de légende et de vieilles ruines étaient les seules constructions. J’Zara entreprenait alors de suite la construction de quelques hutte après avoir chassé des animaux et monstres pour leurs fourrures et leurs viande, malheureusement cela ne servait qu’aux trois rescapés, bientôt deux d’ailleurs si cette saleté de mioche que J’Zara avait sauvé n’arrêtait pas de pleurer ! Après une dizaine d’année, J’Zara abandonnait l’idée de voir d’autre survivant de sa tribu, ou au moins de sa race arriver, mais une autre chose se produisit, des monstres avec un comportement étranges finirent par arriver pour habiter dans les quelques huttes vides, depuis, il s’agit là d’un havre de paix pour les monstres non-hostile et ce qui étaient jusqu’à présent un campement délabré s’est transformé en un village piquant la curiosité des hommes, et créant beaucoup de rumeur à ce sujet… D’autant plus qu’un humain vit parmi tous ces monstres !!

J’Zara avait une mauvaise impression suite aux évènements qui se sont passés dernièrement, ce ciel noir ne présageait rien de bon et certains monstres extérieurs au village agissaient étrangement. Il est d’ailleurs arrivé que le petit village soit attaqué à deux reprises, des attaques qui ne faisaient que des pertes matérielles mais les monstres du village commençaient à craindre ce genre d’incident. J’Zara, en tant que chef de cette tribu très variée, décida alors d’aller demander l’aide des hommes même si la crainte de se faire rejeter était omniprésente, plus que celle de se faire tuer en tout cas. Laissant ainsi le village entre les mains du jeune homme qu’il avait formé et des autre monstre, J’Zara partait alors vers le continent de la brume avec Gostrass Limska Tregadir, abrégé Go’l’Tre, l’enfant Becourbé qu’il avait réussis à secourir.

Ce qui se cache derrière ton pc

Mes surnoms : Moi-même !
Mon âge : Trop vieux pour vous !
Règlement approuvé ? : Évidemment !

Comment j'ai connu ce forum : Par du bouche a oreille !
Comment je le trouve : Sympathique !

Autre chose à dire : Vive les cauchemars moisis !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loren de Coriolis

avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Quelque part loin de tout.

Feuille de personnage
Niveau: 5
Experience:
20/100  (20/100)
Sorts:

MessageSujet: Re: Le carnivore arrive !   Ven 8 Nov - 20:15

Et bien, je te souhaite la bienvenue parmi nous !

Alors, étant un citoyen, tu auras : 3 + 2 + 1 + 4 = 10 ; le tout x100, soit 1000 gils tout rond pour débuter. Jet de dés bien sûr fait de chez moi, étant donné que le système du forum est assez compliqué à mettre en place.

N'oublie pas de remplir ta feuille de personnage, afin de faciliter le travail des MJs, et aussi de remplir le formulaire de demande de logement si tu ne veux pas avoir des taxes supérieurs, comme ça a été le cas ce mois-ci :3

Amuse toi bien parmi nous, et sûrement à bientôt en RP ! :)

_________________

~ Je parle en : #FFFF99 ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le carnivore arrive !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je n'arrive pas à accéder à l'interface de mon lapin!!
» tout arrive un jour
» Mon lapinou s'ennuie et j'arrive plus à envoyer mes messages
» Santé bonheur au week end qui arrive!
» Je n'arrive pas a connecter mon nabaztag

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Legend Of Hera :: Le centre d'accueil :: Vos papiers s'il vous plait-
Sauter vers: