Legend Of Hera

Forum rpg sur le thème de Final Fantasy 9
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une mission suspecte qui tourne mal... [RP avec Fatali]

Aller en bas 
AuteurMessage
Lyna

avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 19/08/2013
Localisation : Pas loin de Lindblum...

Feuille de personnage
Niveau: 5
Experience:
18/100  (18/100)
Sorts:

MessageSujet: Une mission suspecte qui tourne mal... [RP avec Fatali]   Dim 22 Sep - 15:55

Un grondement. Puis deux. Lourds, profonds et de mauvaise augure.

« Bougez-vous un peu, tas de donzelles ! Vous savez bien que l'on n'a plus beaucoup de temps ! »
aboya Driwan, le chef de la bande.

A ces mots, il donna une petite tape sur l'épaule de son sous-fifre. Ce dernier couina, puis s'élança dans la brèche qui s'était ouverte. On entendit des rires, des injures, quelques coups de poings, ainsi que des soupirs. Comme de coutume, les voleurs étaient en train de se chamailler à cause de la fatigue et de l'excitation. Ce plan, ils l'avaient prévu depuis des mois... S'ils arrivaient à pénétrer dans le château, alors ils seraient riches !

« Arrêtez, tas d'gobelins puants ! Stop ! Suivez Kylian et qu'ça saute ! Sinon j'vais vous donner des raisons d'avancer ! Bons à rien ! »


Cela faisait une bonne heure qu'ils pataugeaient dans les eaux. Le chemin était rude, fatigant et terriblement long. Pourquoi Driwan n'était pas rentré par la porte de la ville comme le ferait tout citoyen honnête ? Tout simplement parce que sa tête était mise à prix ! Les autorités avaient promis plusieurs centaines de gils à ceux qui mettraient la main sur lui ou ses hommes. Il ne pouvait donc pas se permettre de passer près des gardes. Evidemment, il avait essayé de se déguiser ou de se dissimuler dans une charrette, mais la milice avait systématiquement contrecarré ses plans... Jusqu'à aujourd'hui... Cette fois-ci, il avait deux atouts qui allaient peut-être changer la donne : un semi-alligator musclé et une magicienne ambivalente.  
Légèrement essoufflée, la seule femme du groupe essuya son front du revers de la main. D'un vif coup d'œil, elle remarqua que le bout de doigts était flétri, mou et gonflé. C'était assez peu féminin, mais elle s'en fichait totalement : jouer les filles de bonne famille n'était pas son genre. Sans compter qu'avec tous ces hommes, elle n'en avait pas intérêt. Elle savait qu'ils n'attendaient qu'un geste de sa part. Au moindre signe de traîtrise ou de faiblesse, les conséquences seraient désastreuses. Lyna, tel était son nom, s'était engagée dans un sacré bourbier sans le savoir !
L'échoppe de son frère devait être protégée, car depuis peu, des magasins du quartier avaient été pillés par des bandits. Les gardes ne pouvaient rien faire, la situation était ingérable pour eux. La demoiselle refusait que Ethan fasse faillite ou subisse de nouveau le harcèlement de crétins sans cervelle... Voilà pourquoi elle avait décidé de négocier avec des truands. En l'échange de la protection du négoce de son frère, elle devait leur rendre quelques services. Jusqu'ici, ses missions avaient été paisibles : ramener des documents, échanger des colis suspects, prêter main forte en cas de bataille de gangs, … Autant dire que ses actions n'étaient pas si mauvaises. Malheureusement, elle savait que son choix ne serait pas sans danger. Un soir, l'un des gredins vint la voir pour lui donner une nouvelle besogne : ramener un coffre qui aurait appartenu au chef. Tout en lui gratifiant un clin d'œil complice, il lui déposa un parchemin, puis disparut dans la nuit. Le lendemain, la brunette partait en direction d'Alexandrie pour rencontrer la guilde alliée de ceux pour qui elle travaillait de temps à autre...

« Hey, la fille. Prends ça et grouille-toi ! »
siffla Driwan en lançant une fiole bleutée.

Lyna n'eut pas besoin de questionner son ''supérieur'', car elle savait qu'il s'agissait d'une potion de mana. Une fois le contenu avalé d'une seule gorgée, elle sentit son énergie s'accroître. Ses sens en éveil, elle laissa le récipient flotter à la surface avant de reprendre la route. Avec une légère honte, elle toisa le trou qu'elle venait de créer à l'aide de sa magie. Il est trop tard pour avoir des remords. Alors qu'elle enjambait des débris, elle sentit une main cagneuse effleurer ses cheveux.

« Fais attention à tes arrières... »
« Dégage, Brandon... Ose encore me toucher et je fais bouillir ton sang jusqu'à ce que tu en suffoques... »
« Mais c'est qu'elle mordrait la p'tite brune ! »
s'exclama le concerné en retirant tout de même ses doigts.

Brandon était un hybride humain-alligator puissant qui avait tendance à suivre celui qui avait la bourse la plus remplie. Ne répondant qu'au doux son des pièces qui s'entrechoquent entre elles, il aurait accepté n'importe quelle besogne pour devenir riche. Lorsqu'il n'était pas en train d'abattre un père de famille dans son lit, il pillait les demeures en dehors de la ville ou traînait dans des maisons de faible vertu. Un homme peu recommandable, avec qui la jeune femme n'avait pas aimé faire connaissance. Dès le premier regard, elle avait senti qu'il n'hésiterait pas à planter un poignard dans le dos de ses compagnons.

« Il n'y aura plus grand chose à mordre si tu continues à m'agacer. »
« Parce que tu crois qu'une nana comme toi a la moindre chance contre moi ? »
« Au pire, vous les hommes, avez tous le même point faible. Un bon coup de pied dedans suffira à te faire taire. »
« C'pas bientôt fini tous les deux !? »
pesta le dirigeant qui était revenu sur ses pas. « Avancez, on n'a plus beaucoup d'temps ! Plus on tarde à récupérer c'pourquoi on est là, plus on se tire et vous entendrez plus parler de l'un, ni de l'autre. »
« Mouais... Dites quand même à la fille d'apprendre à rester à sa place... C'est à dire dans une cuisine ou dans le lit d'un homme ! »
ricana Brandon à gorge déployée.

Un lourd regard assassin indiqua au semi-alligator que sa remarque avait contrarié la mage noire. Celle-ci aurait volontiers étranglé son collègue avant de le jeter aux monstres. Leur avancée les mena près d'un clocher aux murs décrépis. L'attaque de l'Invincible avait fait de lourds ravages... C'était d'ailleurs pour cela que Driwan avait décidé de se rendre au château... Il espérait voler tout ce qu'il trouvait parmi les ruines, puis repartir les bras remplis d'or et de bijoux. Une fois le ponton escaladé, ils établirent un plan.

« Kylian, Jess, Hodor, vous irez dans la maison d'droite. Brandon, tu passes par les toits avec moi. Maé, Lyna et Jeffray, vous escaladerez l'église. J'veux qu'tout le monde soit au château dans quinze minutes. Aller, on s'bouge, les mollusques ! »
« Le château ? »
questionna la brunette en voyant tout le monde disparaître en courant.
« Bouge-toi ! » fit Jeffray en lui poussant l'épaule. « T'as entendu le chef ! On doit faire vite. »

Milles et une questions se bousculaient dans la tête de la lanceuse de sorts. Ne l'avait-on pas envoyée pour récupérer un simple coffre ? Avait-elle été naïvement enrôlée dans une mission illicite ? Bon sang ! Elle qui espérait protéger son frère, allait tout simplement lui créer des ennuis... Lorsqu'ils entrèrent dans la petite église, la jeune femme s'arrêta net en croisant les bras.

« Stop. C'est quoi votre délire ? On n'est pas là pour un simple coffre gardé par un gang rival ? »
« Tin' mais c'est quoi ton problème ?! »
« Si tu ne me donnes pas une réponse, ce sera toi mon problème. »
lança-t-elle.
« La ferme ! J'entends un bruit ! C'est p'tête la garde ? Lyna, ramène-toi ! »

Etant donné qu'elle faisait toujours partie de ce groupe, la demoiselle fit un pas en leur direction, prête à les aider si un intrus les avait repéré.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fatali C. Concordia

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 15/09/2013
Age : 25

Feuille de personnage
Niveau: 2
Experience:
44/100  (44/100)
Sorts:

MessageSujet: Re: Une mission suspecte qui tourne mal... [RP avec Fatali]   Dim 22 Sep - 21:14

Ce spectacle de désolation, ce sentiment dans le cœur de notre protagoniste était décidément bien sombre. La splendide ville d'Alexandrie faisait peine à voir depuis l'attaque de Bahamut et, même si tout le monde y mettait du sien, les dégâts restaient considérable. Le jeune ecclésiastique venait de rentrer peu après son départ de la ville, il semblerait qu'il manque de personne afin de soigner certains blessés graves. Il ne pouvait refuser ce genre de demande, surtout que celle-ci venait directement de son père. Il ce dirigea donc dans un petit camp en ville, voyant l'horreur qu'avait fait cette immense Chimère. Les responsables de cette attaque sont toujours inconnue au bataillon ou du moins, personne autre que les concernés ont été mis au courant. Cela faisait bouillir le sang du manieur de faux, ne sachant pas sur qui il devait répandre son courroux. Cependant le moment n'était pas tout à fait à la colère, il entra donc dans le camp et demanda alors aux personnes responsables de lui indiquer les blessés grave. A sa plus grande surprise, la plupart des mages blancs présent pour les soins étaient des élèves à lui. Pas beaucoup plus vieux pour la plupart, cependant il est vrai que tout ses élèves étaient plus âgés que lui. Cela le rassura de voir que ses enseignements avaient porté ses fruits, il commença donc à ce mettre au travail.

Forte heureusement, le nombre de mort était faible, mais le nombre de blessé était grand. Seulement 13 blessés graves cependant, d'on un vraiment grièvement. Une partie de son corps avait été broyé par un rocher, il avait donc déjà perdu l'usage d'un bras et d'une jambe. Les parties vitales semblaient avoir été épargné, cependant l'hémorragie lui avait fait perdre pas mal de sang. L'opération fut longue et demanda une grande mobilisation de la part des mages blancs, mais finalement le jeune homme fût sauvé. Cependant la perte de ses membres ne lui rendrait pas la vie facile, espérons qu'il sache quand même faire avec. Son travail terminé, le jeune mage blanc commença à sortir du camp, le soleil en train de ce coucher, lorsqu'il fut interpelé par une bande de personne de tout âge lui apportant des vivres et divers présents.

«  Jeune homme, toutes les personnes ici présentes sont des proches des personnes que vous venez de sauver et qui était au bord de la mort, nous vous prions de bien vouloir accepter ces présents en gage de remerciement »

Fatali ne dis rien tout d'abord, ce contentant de remettre sa cape et de récupérer sa faux, puis il passa à côté du groupe de personne sans rien dire, baissant la tête et disant dans le creux de l'oreille de la jeune femme s’étant adressé à lui de livrer les vivres et les présents à l'église C. Concordia. La jeune femme ,ainsi que le reste du monde, s'inclinèrent légèrement pour remercier le jeune mage blanc qui partit en direction de l'église en question.

Fatali c'était posé sur les toits de l'église, regardant l'horizon le soleil maintenant couché. Il réfléchissait à diverses choses, particulièrement les événements précédents. Avec les atrocités que la Reine avait commise, nombre de personne pouvait être derrière cette attaque, cependant une Chimère .. Ce n'est pas donné à tout le monde de maîtriser c'est créature mythique, qui plus est Bahamut le Roi des dragons. Et le château s’étant transformé en cette immense machine angélique était aussi perturbant. Cependant le plus étrange dans l'histoire, c'est la dernière chose qu'avait vu Fatali en s'évanouissent, cet œil géant. Il était sûr et certain de l'avoir vu, mais impossible de ce souvenir précisément de ce à quoi il ressemblait. Avec si peu d'indice, difficile de savoir ou chercher pour trouver un coupable. Le temps passait vite pendant la réflexion du jeune homme, mais il fut tiré de ses pensées lorsqu'un bruit ce fit entendre au loin. Une bande de personne semblant peu recommandable était en train de ce diriger dans la direction du lac. Ce lac permet d'accéder au château plus facilement, cependant les alentours de celui-ci sont en général bien gardé. Mais les récents événements change la donne et la présence de ces personnes semble ne pas être une coïncidence. Malgré qu'il parle doucement, Fatali avait put entendre de brève partie de leur conversation. Comme le redoutait le jeune albinos, il était bien décidé à ce rendre au château. La raison quant à elle était évidente. En plus de ces terribles intentions, ils avaient décidés de passer par les toits, et aussi ce rendre dans l'église. Fatali sortit lentement sa faux de son tissus, le laissant tomber à ses pieds, puis il aperçut trois personnes entrant dans l'église. Il s'agissait de deux hommes ainsi qu'une femme, Fatali étant rentré dans l'église par l'une des fenêtres, il était sur l'un des creux des vitraux, regardant les trois personnes pénétrant dans ce lieu sacrée. Il sauta alors pendant que les trois personnes venaient de rentrer, faisant voler sa faux pour les frapper avec le manche de celle-ci ,les faisant ressortir aussi vite qu'ils étaient rentré, de l'église. Il se positionna alors, faux posé sur son épaule, les regardant de haut, son visage caché partiellement par sa capuche.

- Je vous défend d'entrer dans cette église avec vos mauvaises intentions. Vous sentez le vice à plein nez, je ne permettrais pas à des personnes telles que vous de pénétrer dans ce lieu sacrée. Maintenant, permettez moi de vous laver de vos péchés une bonne fois pour toute.

Fatali descendit doucement les marches de l'église, puis il utilisa «  booster » afin d'augmenter sa vitesse et de frapper d'un violent coup de pied l'un des deux hommes, le projetant un peu plus loin et courant vers lui sans s'arrêter, pour le redonner un coup dans l'estomac avec son coude, le faisant tomber à terre assomé. Ils étaient ainsi un peu plus éloigné de l'élise, cela ayant pour but d'éviter de gêner sa famille et de ce battre sans trop de difficulté. Aux alentours uniquement un clocher, la barge d'un port avec deux petites barques amarrés. Cependant le remue ménage avait attiré les autres membres venus précédemment, ils étaient maintenant 8 en tout, enfin 7 si l'on ne compte pas celui que Fatali vient de battre. Le combat risque d'être serré, cependant la détermination de Fatali était bien là. C'est avec un regard toujours aussi glacial et inexpressif que l'aîné de la famille C. Concordia retira sa capuche, la faux en position d'attaque, près à trancher tout ce qui bouge, qu'ils regarda les bandits, son œil devenu rouge écarlate, le grenat à son oreille brillant de mille feux.

- Venez, je vais vous punir à la place de dieu, ainsi aurez vous peut-être le droit d'entrée au paradis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyna

avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 19/08/2013
Localisation : Pas loin de Lindblum...

Feuille de personnage
Niveau: 5
Experience:
18/100  (18/100)
Sorts:

MessageSujet: Re: Une mission suspecte qui tourne mal... [RP avec Fatali]   Lun 23 Sep - 8:51

Près de l'église, la tension était palpable. Chaque voleur était aux aguets, prêt à abattre l'intrus qu'il soit humain ou animal. Hélas pour eux, ce fut leur adversaire qui fut plus rapide... Un jeune citoyen encapuchonné et armé d'une faux se présenta en descendant les escaliers.

« Je vous défends d'entrer dans cette église avec vos mauvaises intentions. Vous sentez le vice à plein nez, je ne permettrais pas à des personnes telles que vous de pénétrer dans ce lieu sacré. Maintenant, permettez-moi de vous laver de vos péchés une bonne fois pour toute. »
« C'est quoi ce morveux ? »
commenta Maé en dégainant une rapière courbée.
« J'sais pas, mais il est mal tombé. Tu vas voir comment j'vais... »

Jeffray ne termina jamais sa phrase. En quelques secondes, le nouveau venu avait traversé la rue pour lui administrer un violent coup de pied. Il ne lui laissa pas non plus le temps de se redresser. A peine eut-il projeté le bandit qu'il le frappa de nouveau. L'estomac ayant subi un violent coup, l'homme tomba à terre, puis perdit connaissance. Son camarade voulut se jeter sur l'enfant, mais Lyna le retint fermement par le bras. Il se dégagea violemment en la fixant de travers. Avant qu'il ne puisse dire quoi que ce soit, la demoiselle murmura :

« Il vient de mettre Jeffray au tapis en une demi-seconde, tu ne penses qu'il faudrait réfléchir à une meilleure stratégie plutôt que de foncer tête baissée ? »

Tout en faisant la moue, le brigand se tourna vers l'étranger. Il l'aurait volontiers égorgé avec sa lame, toutefois il savait qu'il n'y arriverait pas seul. Sans sa meute, il n'arrivait à rien. A moins que son chef revienne, il serait incapable d'agir convenablement. Heureusement pour lui, il n'eut pas à le faire : sa guilde, alertée par les bruits, arriva sur les lieux. Plusieurs expressions s'affichaient sur les visages des cambrioleurs : l'étonnement de voir qu'un gamin avait mis à terre l'un des leurs, l'amusement, le stress et... La joie... Brandon, armé d'une grosse hache à double tranchant, salivait à l'idée de trancher la chair. C'était un homme aussi expérimenté que le chef du gang. Si les autres membres pouvaient être faciles à battre, ces deux là se distinguaient nettement du groupe grâce à leur expérience ou leur armement. Autant dire que le manieur de faux n'avait aucune chance. Pourtant, ce dernier n'en démordait pas :

« Venez, je vais vous punir à la place de dieu, ainsi aurez-vous peut-être le droit d'entrée au paradis. »
« C'est ça gamin. Ecoute, c'n'est pas la peine de jouer aux héros ! Comme t'as l'air gentil, on va t'laisser le choix : tu t'en vas et on n'en parle plus. On oublie ce ptit malentendu et tu retournes gentiment dans les jupes d'ta mère. »
« Chef, chef ! Regardez-le ! Je le reconnais ! Ce gosse, c'est pas n'importe qui ! C'est... C'est... Le fils de l'église, celle des C. Concordia ! Si on le butte, on va avoir des ennuis. »
baragouina Kylian avec crainte.
« On s'en fiche de qui il est. Quand sa tête roulera par terre, plus personne ne se souciera de son nom. » railla le semi-alligator en s'approchant.

Cette brute épaisse bombait le torse pour intimider autrui. Sous ses écailles épaisses, on pouvait distinguer des muscles imposants.

« Franchement, gamin. Tu n'as pas la tête à te carapater en courant... » (Il leva sa lame en direction de Fatali.) « Alors on va régler ça au plus vite... Ca te va ? »
« Ahaha ! Brandon va le massacrer ! Il va y en avoir partout ! »
« Parce que tu comptes le regarder faire ? Personnellement, je vais l'aider ! Plus vite c'est réglé, plus vite on se tire ! »


L'un des vauriens n'avait pas attendu que la bataille reprenne, il avait fui à toute vitesse, espérant que ses anciens comparses ou que le prêtre ne le retrouvent pas... Le reste de la troupe se jeta vers le pauvre enfant, ne lui laissant aucun échappatoire... Lyna, se sentant manipulée et ne pouvant assister à un combat aussi déloyal, brandit son sceptre. A peine le mot « brasier » eut-il quitté ses lèvres qu'une boule de feu explosa entre le mage blanc et les voleurs. Plusieurs d'entre eux se retournèrent, estomaqués par ce signe de trahison.

« Ca suffit... Vous n'avez pas honte d'attaquer quelqu'un d'une façon aussi déloyale ? Que vous me prenez pour une idiote passe encore, mais je ne vous laisserais pas assassiner un garçon sous mes yeux... »
« Je savais qu'une femme comme toi ne savait pas rester à sa place. »
(Il fit un clin d'œil mauvais à Fatali.) « Attends un peu gamin, je m'occupe de ton cas dès que j'aurais donné une petite correction à ''la dame''. Ne t'en fais pas, tu ne m'attendras pas longtemps... »

Brandon se détacha du groupe et fila à toute allure sur la brunette. Celle-ci s'échappa en courant dans la direction inverse. Au passage, elle lança le sort Morphée sur deux ennemis. Elle n'avait pas une réserve infinie de mana, mais au moins, le prêtre avait un peu plus de chances de s'en sortir...

« Tu fuis, Lyna ? Allons, reviens... Arrête de me faire perdre mon temps. Tu sais que je suis plus endurant que toi... »

Hum, oui. La magicienne avait également ses problèmes maintenant... Et elle savait que son geste avait peut-être coûté le négoce, voire la vie de son frère. Néanmoins elle n'avait pas pu se résoudre à les laisser faire. Faire le mal pour le bien ses proches ne la dérangeait pas, mais pas à ce point. Il y avait une large différence entre jouer les facteurs pour une guilde de voleurs et commettre un meurtre. La gorge en feu, le cœur battant, les jambes lourdes, la demoiselle conduisit l'hybride jusqu'aux quais. Là, elle s'arrêta pour reprendre son souffle. Pourvu que l'adolescent s'en sorte...

« C'est bien Lyna. T'as éloigné le plus gros morceau du gosse. Et maintenant ? Tu crois qu'une fois que j'en aurais fini avec toi, j'irai faire quoi ? Je le retrouverai ton morveux et ensuite je retrouverai tes proches pour leur expliquer ce que tu as fait. Il me semble que tu savais à quoi tu t'exposais en me faisant de l'ombre... »
« Il y a encore des gardes dans les rues... Il y a des chances pour qu'il ne soit plus seul... »
« Et alors ? D'après ce que je vois, toi, tu n'auras pas cette chance... »


Dans l'eau, Brandon avait largement l'avantage. Son côté alligator lui permettait de se mouvoir avec aisance, si bien qu'il nageait aussi bien qu'il marchait. La jeune femme pouvait donc tirer un trait sur l'espoir de s'échapper à la nage. Quant à une hache contre un bâton... Il allait falloir un coup de chance ou une nouvelle paire de jambes pour retourner la situation.

« Glacier ! »

Avec aisance, l'adversaire esquiva ; cependant le sort atteignit légèrement sa cible. Le pied du meurtrier était engourdi par le givre, c'était déjà ça de gagné... Ceci dit, l'un comme l'autre savait qui finirait vainqueur.



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fatali C. Concordia

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 15/09/2013
Age : 25

Feuille de personnage
Niveau: 2
Experience:
44/100  (44/100)
Sorts:

MessageSujet: Re: Une mission suspecte qui tourne mal... [RP avec Fatali]   Mar 24 Sep - 19:54

Ce petit groupe de bandits était bien diversifié on dirai. Tout d'abord la jeune femme qui arrêta son compatriote que Fatali s'apprêtait à découper s'il avait fait un pas de plus, elle semblait déjà un peu plus réfléchit que les autres. Mais le plus étrange restait cet homme-alligator ou crocodile, je ne saurai décidément jamais faire la différence, qui était présent. Il semblait avide de sang, son regard s’étant illuminé à la vue de la scène ce présentant devant lui. On pouvait voir un léger filet de bave, coulant sur le côté de sa lèvre inférieur. Il ne manquait plus que la langue qui pend et on aurai dit un vrai petit toutou salivant devant son repas. Le regard de Fatali ce fit particulièrement insistant sur cet énergumène, une personne de la pire espèce. Le chef du gang, malgré ses actions et son apparence menaçante, semblait déjà quelqu'un d'un peu plus réfléchit et de moins « Fonce dans l'tas ». Il proposa au jeune garçon deux solutions : Fuir ou bien mourir, en quelque sorte. L’ex-ecclésiastique fronça les sourcils, commençant à vraiment avoir la main tremblante tellement son envie de passer sa colère était grande. Lui d'ordinaire si calme, il est bien rare que sa fureur soit aussi grande. Alors que les bandits semblèrent en conflit, l'alligator fonça d'un seul coup en direction de Fatali, qui s'apprêta à faire voler sa faux lorsqu'il aperçut une légère lueur rouge. A peine il l'eut aperçu qu'il fit un bond en arrière, voyant des flammes naître à partir du néant, disparaissant dans un petit nuage de fumée noire. Une fois cette fumée partie, l'un des bandits avait déjà disparu, son ombre disparaissant au loin. Tout les autres membres de l'équipe tournèrent le regard vers la jeune femme, surement la mage à l'origine de cette sorcellerie. Étonnement, la jeune femme sembla être une bonne personne, mettant le point sur la lâcheté de ses camarades, attirant ainsi les foudres de l'homme-croco. Fatali était près à intervenir à tout moment, cependant après un bref instant, elle s'enfuie endormant au passage deux des bandits restant.

Suite à ces actions, un peu étrange je dois l'admettre, Il restait donc en tout 6 bandits sur le terrain dont deux encore endormie par la mage, et un KO suite à la précédente attaque de Fatali. Celui-ci ne perdit pas l'occasion de ce remue-ménage pour attaquer. Il fondit sur ses proie, toujours sous l'effet de booster, et balança un violent coup de faux, tranchant le bras d'un des bandits. Sous le hurlement de celui-ci, les bandits restant ce retournèrent d'un coup, mais Fatali eut le temps de trancher les deux jambes d'un autre en faisant un léger arc de cercle avec sa faux, réduisant ainsi le nombre d'adversaire à 2. Cependant le temps qu'il coupe les jambes de la seconde personne, l'homme semblant être le chef de la petite équipe attaqua Fatali, celui-ci esquivant de justesse, mais ce faisant toute de même toucher au bras. Il recula alors, analysant la scène. Les deux personnes endormies par la mage semblèrent encore dans les vapes, quand au autre membre, mise à part le chef de la bande, il semblait avoir perdu toute volonté de combattre. Pendant que le dernier membre ,autre que le chef ,encore debout essayait de réveiller ses camarades, le chef de la bande pointa sa hache d'arme en direction de Fatali.

«  Tu semble être un adversaire plutôt coriace, cependant tu as juste beaucoup de vitesse et une chance incroyable que cette traitresse nous est déstabilisé. Maintenant tu n'as plus aucune chance de nous vaincre, nous sommes encore 4 si on oublie ceux que tu viens de démembrer, et tu es seul. Que compte tu faire ? N'espère pas fuir surtout, nous te traquerons ou que tu aille. Maintenant c'est l'heure de régler nos comptes. »

L'homme courut en direction de Fatali, lentement certes, mais vu la carrure du personnage, le prochain coup sera surement très lourd à subir. Fatali essaya de l'esquiver sur la droite, cependant son dernier acolyte vint l'arrêter, brandissant un couteau dans sa direction. Fatali ce baissa alors rapidement, mettant sa faux en l'air, le pommeau de celle-ci venant bloquer le couteau et la lame venant bloquer la hache. Malheureusement, la force du chef du gang était bien plus dévastatrice que celle de Fatali, qui lâcha alors prise, déviant légèrement la hache pour que celle-ci frappe juste à coté de sa tête, provoquant un fissure dans le sol et dégageant un peu de poussière. Fatali profita de ce léger doute dans l'esprit des bandits pour utiliser « Carapace » sur lui même, avant de donner un coup de pied dans l'acolyte au couteau et de faire tourner sa faux au sol pour trancher le pied du chef de gang. Celui-ci tomba à terre sous la douleur, mais sa fureur était telle qu'il put tout de même attraper les cheveux de Fatali pour ensuite écraser sa tête au sol. Le coup était rude pour le jeune garçon, niveau force physique il ne faisait décidément pas le poids. Il perdit connaissance pendant une micro-seconde avant de reprendre ses esprits et d'essayer de sortir de là. L'homme le lâcha pour pouvoir ce tenir la jambe, cependant par la force de son esprit combattif, il se releva ramassant sa hache et s'apprêtait à frapper Fatali lorsqu'une épée vint lui couper les mains. Le jeune albinos alors surpris, regarda d'où provenait cette attaque. Deux amazones étaient présentes sur les lieux, l'une d'elle attacha les hommes précédemment tranché par Fatali, pendant que l'autre était venu aider le jeune garçon.

«  Bonjour Monsieur Concordia, nous avons vus une lumière inquiétante suivie de fumé et nous nous sommes donc dirigé par ici. Une chance que nous soyons arrivé à temps vous n'avez rien ? »

Fatali se releva puis, avant même qu'il ne puisse la remercier, il se souvenu subitement de l'homme-croco poursuivant la jeune fille. Il reprit sa faux toute ensanglantés et la secoua d'un coup sec pour retirer la majeur partie du sang et courut dans la direction où ils c'étaient dirigés.

Difficile de les trouver dans un si grand endroit, cependant Fatali était passé par les toits pour bien voir les alentours et les aperçut donc au loin près des quais. La jeune fille semblait déjà en difficulté face au monstre humanoïde, il serait difficile pour Fatali d'arriver à temps. Heureusement son sort booster était encore actif quelques secondes, il courut alors le plus vite possible vers le lieu du duel puis lança tout en sautant en l'air, sa faux en direction de l'alligator. Celui-ci sentit le coup venir et donna un violent coup de Hache pour parer l'attaque et éloigner la faux. Fatali retomba près de celle-ci, essoufflée, puis il la ramassa avec difficulté, la fatigue et le coup précédent le rendant un peu étourdie.

-On dirai que je suis arrivé à temps.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyna

avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 19/08/2013
Localisation : Pas loin de Lindblum...

Feuille de personnage
Niveau: 5
Experience:
18/100  (18/100)
Sorts:

MessageSujet: Re: Une mission suspecte qui tourne mal... [RP avec Fatali]   Dim 29 Sep - 16:37

Ce fut une chance pour Fatali que les gardes viennent à son secours... Affronter autant de bandits aurait pu lui coûter la vie ! Hélas, les événements n'étaient pas finis : après avoir découpé ses opposants en rondelles, il fila jusqu'aux pontons. Etait-ce un acte de folie, de courage ou de stupidité ? Peut-être un peu des trois...

« Qu'est-ce que... ?! Le gamin ? »
pesta le semi-alligator en parant la faux qu'on avait jeté sur lui.
« On dirait que je suis arrivé à temps. »
« Je te le confirme : tu es venu à temps pour ton enterrement... »


Avec rapidité et précision, l'hybride fit tournoyer sa hache autour de lui-même. Il fila vers ses deux adversaires, telle une toupie impossible à contrer. Plus il s'approchait, plus Lyna sentait les cheveux de sa nuque se dresser. En le voyant pivoter de plus en plus vite, elle comprit que Brandon utilisait un sortilège et, lorsque la hache fut brandie en l'air, une puissante décharge traversa les deux magiciens. L'attaque Foudrolle fut assez difficile à encaisser. Tout en entendant le rire du demi-homme, la brunette s'agenouilla en se tordant de douleur. C'était la première fois qu'elle sentait de l'électricité parcourir ses membres... Cette souffrance, elle ne l’oublierait pas de sitôt...

« Je vous avais dit que je m'occuperais de vous... Ah, que j'aime ces moments où vous ployez devant moi et me suppliez d'arrêter... »


D'un pas lourd et assuré, il s'avança jusqu'au prêtre à qui il montra sa musculature. Cette créature aimait autant se pavaner que trancher dans la chair. Son niveau d'adrénaline était au plus haut lorsque ses victimes se tordaient de douleur et tremblaient face à lui. Quand il fut à deux pas du mage blanc, il leva son arme au-dessus de lui.

« Dis-moi, gamin, quelles sont tes fleurs préférées ? Je me ferai un plaisir d'aller en déposer sur ta tombe. »


La lame siffla dans l'air... Puis retomba lourdement sur le sol. Si les deux lanceurs de sorts levaient les yeux, ils pourraient constater que les amazones étaient intervenues. Inquiètes par le comportement de Fatali, elles l'avaient pris en filature et avaient fait de leur mieux pour le rattraper. Elles étaient donc arrivées juste à temps...

« Monsieur Concordia ! »
« Qu'est-ce que c'est encore ? »
grogna le semi-alligator.

Tournant la tête de droite à gauche, il constata qu'ils étaient tous les trois encerclés. Les femmes soldats étaient tout de même assez débrouillardes... Avec elles, ses deux victimes avaient une chance de s'en sortir indemnes... Un grand râle remonta le long de sa gorge.

« Très bien... Je vois que vous avez invité vos amies... Nous nous reverrons, gamin ! … Et toi aussi, Lyna. »


A ces mots, il jeta un petit sac qui explosa lorsqu'il toucha le sol. Une épaisse fumée s'en échappa, aveuglant alors les personnes présentes. Brandon profita de cette diversion pour plonger dans l'eau et quitter les lieux. Il n'avait pas donné son dernier mot et ferait tout pour retrouver les deux humains... Patience... La vengeance était une de ses occupations favorites...
Pendant ce temps, Lyna s'était enfin redressée et se demandait si elle ne devait pas quitter les lieux elle aussi. Mais le possesseur de la faux avait semblé mal en point lorsqu'il les avait rejoint... Elle espérait qu'il ne succombe pas à la fatigue ou à ses blessures. Prise dans un dilemme, elle opta finalement pour ce que sa conscience lui dictait.

« Ca va... ? » questionna-t-elle en se penchant vers le jeune homme.

Elle comprit son erreur lorsque la fumée se dissipa : les amazones s'étaient rapprochées du soigneur pour le protéger. Il fallait être sot pour espérer s'en tirer avec de simples explications... D'autant plus qu'elle était une étrangère dans cette ville.

« Halte, ne bougez plus, citoyenne ! Qui êtes-vous et que lui avez-vous fait ?... Monsieur Concordia, vous allez bien ?! » jappa l'une des gardes en faisant reculer Lyna avec sa lance.

Incapable de trouver les mots, la demoiselle jeta un vif coup d'œil autour d'elle. Dommage qu'elle ne possède pas de la poudre explosive pour s'échapper comme l'hybride... Elle était toutefois prête à payer les conséquences de son erreur. Mais avant tout, elle espérait que le garçon soit toujours en vie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fatali C. Concordia

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 15/09/2013
Age : 25

Feuille de personnage
Niveau: 2
Experience:
44/100  (44/100)
Sorts:

MessageSujet: Re: Une mission suspecte qui tourne mal... [RP avec Fatali]   Dim 29 Sep - 18:16

Même si le jeune manieur de faux était arrivé à temps pour que le croco ne puisse tuer la jeune femme, il n'en était pas pour autant en danger. A vrai dire, c'était un peu insensé de venir à la rescousse de cette jeune femme, surtout si l'on tiens compte qu'à la base, elle était avec eux. Cependant sans elle et son intervention, Fatali serait surement mort à l'heure actuelle. Et puis laisser une femme en détresse est tout sauf une façon de ce comporter, surtout pour quelqu'un comme notre jeune albinos. Il était complètement essoufflé, cependant son esprit divagué un peu à cause du choc précédemment causé par le chef des bandits. On pouvait voir que des gouttes de sangs commençaient à couler de son visage, ses yeux étant en partie aveuglé par ces mêmes gouttes. Il récupéra alors sa faux, la tenant avec difficulté, puis il se mit en position de combat. Cependant le croco n'était pas aussi faible que pouvait le penser notre jeune mage blanc. Il commença à tournoyer dangereusement, le vent provoqué par sa rotation faisant voler les cheveux de Fatali. Soudainement, des éclairs commencèrent à parcourir le crocodile qui fini par frapper les deux personnes l'entourant avec sa hache. Fatali réussi à contrer le tranchant de la lame avec sa faux qui fut alors propulsée plus loin, mais l'électricité provoqué par cette attaque lui parcourut le corps, le faisant poser un genoux à terre, sa poitrine le faisant atrocement souffrir. Fatali était désarmé et à la limite de l'évanouissement suite à cette attaque, cependant il ne pouvait pas ce permettre de perdre et encore moins de mourir ici. L'hybride s'approcha de lui, montrant toute sa musculature au jeune homme, sa hache ce levant dangereusement au dessus de la tête de celui-ci. Fatali n'arrivait même plus à entendre les mots sortant de la bouche de cette chose, il ne pensait qu'à bouger, demandant intérieurement à son corps, lui criant « Bouge bon sang, Bouge ! », mais rien à faire.

Alors que tout semblait perdu, Fatali sentit soudainement son corps bouger, mais pas par sa propre volonté. En effet, une amazone c'était jetée sur lui, le faisant esquiver la lame et le faisant tomber à terre. Elle se releva alors rapidement, ce positionnant en face du croco lame brandit en avant. Fatali était toujours à terre, ne pouvant plus vraiment bouger pour le moment, lorsqu'il vit une petite explosion de fumée aveuglant toutes les personnes présentes. Fatali compris alors que le croco avait pris la fuite et vit une main se tendre en face de lui. Il l'attrapa et se releva avec difficulté avant de voir la jeune magicienne tentant de l'approcher. Cependant les amazones étant méfiantes, l'une d'elle pointa une lance en direction de celle-ci qui ne sembla pas savoir quoi dire pour sa défense. Fatali utilisa alors un léger sort « soin » afin de reprendre un peu de vigueur pour ne pas trop tituber, puis il posa une main sur l'épaule de l'amazone lui faisant baisser son arme.

- Elle n'est pas une menace, elle est avec moi et je serais certainement mort sans elle. Je vous remercie toutes deux aussi pour m'avoir sauvée dans cette affaire, j'ai agis de façon imprudente et je vous est aussi mise en danger veuillez accepter mes plus plates excuses Mesdemoiselles. Vous pouvez nous laisser maintenant je pense que tout ira bien, vous devriez aller vous occupez de ces personnes que vous avez capturé pendant qu'elles sont encore sous le choc, je ne voudrais pas vous causer plus d’ennuis.

Fatali s'inclina alors légèrement devant les deux amazones tendit qu'elle était devenues un peu gênés par la subite réaction du jeune homme.

«  V..Voyons monsieur Concordia, ce fut un honneur pour nous de protéger le célèbre fils du grand prêtre ! Nous admirons le travaille que vos parents font pour notre ville et nous n'avons fait que notre devoir ! Et puis vous avez fait le plus gros du travail, de tel remerciement ne sont pas de rigueur ! Cependant vous avez raisons, nous devrions les emmener au plus vite. Sur ce, faites attention à vous s'il vous plaît ! »

Suite à cela, les deux amazones encore gênés repartir pour mettre les cordes aux bandits. Fatali, lui,  s'approcha lentement de la jeune femme encore blessé puis utilisa « soin » pour la remettre un peu sur pied. Il passa ensuite le bras de celle-ci par dessus son épaule et l'amena près de l'eau, la posant sur les marches. Il analysa alors la jeune femme, cependant elle ne semblait pas avoir pris plus que le coup électrique de l'hybride, donc pas de traitement spéciale pour le moment. Il reprit ensuite sa veste que la jeune amazone lui avait gentiment ramené, et la déposa sur les épaules de la jeunes femmes avant de ce poser à côté d'elle en prenant sa faux et en commençant à la nettoyer.

- Je ne sais pas qui tu es, ni pourquoi tu étais avec ces hommes, cependant tes réactions étaient totalement stupide et irréfléchi. Non seulement tu semble t'être associé avec des gens peu recommandables, mais en plus tu les as trahis sans la moindre hésitation et tu t'es mise en grand danger. Tu ne tiens pas à la vie ? Enfin .. Je te fais la leçon alors que tu m'as sauvé la vie au final, et puis je n'ai pas non plus était irréprochable. Ils étaient plus fort et plus nombreux que je ne l'avais prévu. Je ne sais donc pas si les remerciements sont réellement de rigueur ici étant donné que je viens de te renvoyer l'ascenseur avec les amazones, cependant j'aimerais qu'en contrepartie tu m'explique pourquoi tu était avec ces hommes.

Fatali était quelqu'un de plutôt curieux, surtout dans ce genre de situation. Il n'aimait pas spécialement parler, mais voir une fille semblant si gentille dans cette bande l'inquiétait réellement. Le fait qu'il soit un ancien ecclésiastique formé pour être prêtre joue surement aussi, si possible il aimerait la remettre dans le droit chemin.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyna

avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 19/08/2013
Localisation : Pas loin de Lindblum...

Feuille de personnage
Niveau: 5
Experience:
18/100  (18/100)
Sorts:

MessageSujet: Re: Une mission suspecte qui tourne mal... [RP avec Fatali]   Lun 30 Sep - 10:03

En voyant le dénommé ''Concordia'' se lever, la mage noire lâcha un léger soupir. Avec tout ce qu'il s'était passé, elle avait vraiment eu peur pour lui... Son ancien groupe n'avait eu aucun scrupule... Assommer quelqu'un passait encore... Mais tuer un innocent, de surcroît en groupe, ne leur avait posé aucun problème... Heureusement, le garçon semblait bien entouré : même si Brandon revenait, il s'en sortirait. Hélas, Ethan ou ses parents n'avaient pas de milice pour les protéger... Lyna allait devoir trouver une solution pour que ce monstre ne les retrouve pas... Un léger frisson lui parcourut l’échine. Avant de songer à ses proches, elle allait d'abord devoir s'expliquer avec les amazones...
Une lueur blanche quitta les doigts du blessé et sembla s'introduire en lui. Malgré la fatigue, le prêtre était encore lucide et se soignait avec sa magie. Ses traits parurent s'adoucir, signe qu'il allait un peu mieux. Contre toute attente, il indiqua à l'une des guerrières que la mage n'était pas une ennemie. Il alla même jusqu'à dire qu'il serait mort sans elle ! Certes, elle avait fait de son mieux pour le protéger, néanmoins elle avait fait partie de la bande de voleurs... Elle n'était donc pas blanche comme neige... En l'écoutant, elle comprit également que les gredins avaient été capturés. Cette révélation l'étonna autant qu'elle l'apaisa : le chef de cette guilde était puissant, il avait dû leur donner du fil à retordre. Au moins, il n'avait pas le temps d'avertir les voleurs de Lindblum pour sa traîtrise...
Tandis que le jeune homme défendait gentiment sa cause et ordonnait aux gardes de quitter les lieux, la brunette demeura immobile. Il valait mieux ne pas fuir ou agir stupidement... Elle tâcha donc de se faire discrète. Les paupières à demi-closes, elle écouta les bruits autour d'elle : l'eau claquant contre les pilotis, les oiseaux voletant dans le ciel, le son métallique des armures, les voix des personnes près d'elle, sa respiration brisant son propre silence, ... D'une oreille attentive, elle apprit que le soigneur était le fils d'un prêtre célèbre. Sa famille et lui-même avaient apporté beaucoup à la ville d'Alexandrie. De ce fait, chaque personne les considéraient presque comme des rois, voire des dieux. D'ailleurs, les Amazones poursuivaient sans cesse leurs éloges. Si le fils Concordia avait péri, la cité aurait énormément perdu...

Une sensation étrange crispa les membres de la demoiselle qui leva aussitôt les yeux. Il était là, tout près d'elle, en train de guérir ses blessures. Pourquoi ? Ses lèvres s'entrouvrirent, cependant elle ne savait que dire. Il n'était pas obligé de faire cela... Il avait certainement autre chose à faire que rester avec une simple inconnue. Alors qu'elle allait le remercier, elle le vit tendre la main en sa direction. Ce geste la tétanisa. Que voulait-il ? Etant donné qu'il l'avait soignée, elle ne pouvait tout de même pas se dégager... Attentive au moindre mouvement, elle le laissa faire quand il passa son bras par dessus son épaule. Elle le suivit en silence, veillant à ne pas être un poids pour lui. Les joues légèrement rosies, elle évita de croiser son regard. Le fait qu'il la touche la dérangeait, car elle n'était pas très tactile avec n'importe qui.
Finalement, il la déposa sur les marches, près de l'eau. La citoyenne eut vite fait de s'asseoir en redressant ses jambes contre sa poitrine et en lassant ses bras autour. En se décalant sur le côté, elle indiqua au garçon que même si elle lui était redevable, elle était gênée d'une telle proximité. Ce malaise augmenta quand elle sentit qu'il la scrutait. Elle décida alors de croiser son regard avec insistance. Il fut difficile de dire ce qu'elle ressentit lorsqu'elle vit ses yeux. Outre le fait que ses derniers étaient d'une superbe couleur bleu clair, Lyna pouvait sentit que le garçon avait vécu énormément de choses. Malgré son jeune âge, ses iris couleur cristal en disaient long sur son passé. En outre, elle aurait juré que l'une de ses prunelles avait viré au vermeil lorsqu'il avait pris soin d'elle.
Tandis qu'elle le fixait sans parler, il attrapa un manteau qu'il déposa sur ses épaules. Etait-ce un geste protecteur ? De la galanterie ? Lui faisait-elle pitié ? La brunette était assez perdue. Aussi décida-t-elle de ne pas toucher le tissu qui lui réchauffait les épaules. Elle se contenta de détourner la tête pour admirer l'eau devant elle. Ces docks ressemblaient beaucoup à ceux de Lindblum : les mêmes odeurs s'en dégageaient et les sons étaient aussi enivrants que ceux qu'elle connaissait. Peu à peu, elle retrouva son calme en se perdant dans le spectacle qu'elle avait sous les yeux. Oui, elle passerait des heures ici sans bouger, à regarder l'horizon, à rêver...

« Je ne sais pas qui tu es, ni pourquoi tu étais avec ces hommes, cependant tes réactions étaient totalement stupides et irréfléchies. Non seulement tu sembles t'être associée avec des gens peu recommandables, mais en plus tu les as trahis sans la moindre hésitation et tu t'es mise en grand danger. Tu ne tiens pas à la vie ? » déclara-t-il en nettoyant sa faux.

''De quoi je me mêle ?'' songea-t-elle en reportant son attention sur lui. ''Je ne t'ai pas jugé, alors inutile d'en faire de même...'' Les sourcils légèrement froncés, elle écouta tout de même les reproches qu'il lui faisait.

« Enfin .. Je te fais la leçon alors que tu m'as sauvé la vie au final, et puis je n'ai pas non plus été irréprochable. Ils étaient plus forts et plus nombreux que je ne l'avais prévu. Je ne sais donc pas si les remerciements sont réellement de rigueur ici étant donné que je viens de te renvoyer l'ascenseur avec les amazones, cependant j'aimerais qu'en contrepartie tu m'expliques pourquoi tu étais avec ces hommes. »
« Je ne vois pas pourquoi j'aurais à me justifier. Je n'ai nullement besoin de me confesser. »
trancha la magicienne en se dégageant du doux manteau qui lui tenait chaud.

Aussitôt, elle se redressa et tourna les talons pour quitter les lieux. A peine fit-elle deux enjambées qu'elle s'arrêta net, prise par ses pensées. Il n'avait évidemment pas tort, toutefois elle avait parfois son caractère. Dans un sens, elle n'était pas une mage noire pour rien... Après avoir lâché un léger soupir, elle revint sur ses pas pour s'asseoir près du jeune homme. Décidément, sa conscience avait tendance à la rendre folle ces derniers temps. Découvrant chaque trait du visage qu'elle avait face à elle, elle opta pour lui parler en toute franchise.

« J'ai accepté cette mission en l'échange de la protection d'un de mes proches. Or, si les tâches que l'on m'a autrefois confiées n'avaient rien à voir avec le vol ou le meurtre, celle-ci m'a laissé un goût amer entre les lèvres. » (Bien qu'elle apprécie la douceur de la veste, elle la déposa près de lui.) « Il est inutile de te mentir en te disant que je cesserai ce genre d'activité du jour au lendemain. A moins que l'on m'arrête, je recommencerai à aider l'une des guildes de Lindblum. Contrairement à toi, je suis une simple citoyenne. Personne ne me couvre de remerciements ou cherche à me protéger. A vrai dire, je m'en fiche, du moment que l'on ne touche pas à mon frère. »

Ses ongles allèrent triturer son sceptre. Se livrer à un étranger n'était pas dans ses habitudes, d'autant plus qu'elle n'attendait rien de lui.

« Ceci dit, je ne t'envie pas non plus... Tu dois parfois vouloir tout plaquer pour être tranquille quelques minutes. Avec une telle renommée, tu dois avoir de lourdes responsabilités. La liberté est hélas un luxe auquel tout le monde ne peut prétendre. »

Elle-même n'était pas vraiment libre. En acceptant la protection de son frère et de son magasin, elle appartenait malgré elle à une association peu recommandable. Bon sang, que faisait-elle ici ? Pourquoi ne courrait-elle pas après Brandon pour mettre un terme à ses méfaits ? Levant de nouveau les yeux vers le prêtre, elle décida de s'accrocher à ce regard aux lourds secrets.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fatali C. Concordia

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 15/09/2013
Age : 25

Feuille de personnage
Niveau: 2
Experience:
44/100  (44/100)
Sorts:

MessageSujet: Re: Une mission suspecte qui tourne mal... [RP avec Fatali]   Lun 30 Sep - 17:16

Pendant le début de ce petit sermon, Fatali compris qu'il avait peut-être était un peu trop indiscret en lui posant ce genre de question. La jeune femme c'était d'ailleurs recroquevillé un peu sur elle-même, comme si elle était gênée ou ne voulait rien dire et juste ce cacher dans un trou. Il est vrai que Fatali n'est pas du genre à faire attention à ce genre de chose, il ne pensait pas qu'elle pourrait être du genre timide en traînant avec ce genre de personne. Cependant dans le reflet de sa lame, il avait vu les sourcils de la jeune femme ce froncer comme si elle était contrariée. Il est clair qu'elle n'appréciait pas ce que venait de lui dire le jeune homme, cependant il est du genre direct et il aimerait tout de même comprendre un peu son comportement. L'albinos continuait cependant à nettoyer sa lame, parce que le sang peu gravement nuire à la santé de sa partenaire. Après l'avoir essuyé et fini son discours, la jeune femme, un peu tête brûler, s'énerva un moment, disant qu'elle n'avait aucune raison de ce justifier ou de confier quoi que ce soit à Fatali. Cela le fit légèrement sourire. Il ne comptait pas la poursuivre ou quoi que ce soit pour avoir des explications, si elle ne voulait pas parler c'était son choix après tout. Cependant sa réaction un peu enfantine amusa légèrement le jeune garçon, comme une petite fille répondant à son père qui la gronde. Sa lame enfin nettoyée, il pris le tissu pour la ranger et l'emballa comme à son habitude avant de la déposer à côté de lui. Alors qu'il entendait les claquements de talon sur le sol produit par la jeune fille, il regarda l'horizon, l'eau encore perturbé par les déplacements du croco. Il repensa aux événements récents, ce genre de petit groupe n'était surement pas le seul à avoir eut la même idée et les attaques allaient surement s'intensifier dans les jours à venir. Sa torpeur fut bref lorsqu'il vit la jeune femme revenir à côté de lui, le dévisageant limite, lui toujours avec son expression impassible juste un peu plus pensif qu'à l'accoutumée.

Elle commença alors à ce confier à lui. Pourquoi ? Fatali ne comprenait pas trop la raison de ce revirement d'humeur, elle n'avait rien à prouver, comme elle l'avait dit, et puis elle ne lui devait rien non plus. Peut-être qu'au fond d'elle, elle voulait ce confier à quelqu'un ? Il n'est pas évident pour une fille si jeune de trouver quelqu'un à son écoute, surtout si elle ne traîne qu'avec ce genre de personne. Cependant, cela plu au jeune homme que ce fit un plaisir d'écouter ce qu'elle voulait lui dire.
Les révélations de la jeune femme était toujours couvertes de mystères. Apparemment ce n'est ni la première, ni la dernière fois qu'elle ce lie d'amitié avec ce genre de groupe et tout ceci dans le but de protéger une personne qui lui est chère. Cela rappela des souvenirs au jeune homme. Lui aussi était prêt à tout pour protéger ses cadets, même à tuer. Cela lui avait d'ailleurs coûté son bannissement de l'église. Il pouvait donc comprendre la façon de penser de la jeune femme. Mais la voie dans laquelle elle c'était engagé n'était surement pas la meilleure, mais peut-être la seule à sa portée comme elle la gentiment fait comprendre en disant que, contrairement à l'ex-ecclésiastique, elle n'avait personne pour la remercier ou la protéger. Cela le fit sourire intérieurement, il est vrai qu'il avait de la chance d'être née dans une telle famille, il ne comprenait peut-être pas ce que pouvais vivre la jeune femme, mais il arrivait quand même à comprendre où elle voulait en venir. La suite de sa déclaration était encore plus étonnante. Elle revint un peu sur ses paroles, disant que le jeune Fatali ne devait pas toujours avoir la vie facile avec une telle renommée. Cela était d'autant plus vrai qu'il ne devait pas faire de l'ombre à sa famille, d'où le fait qu'il cache son visage. Après l'avoir écoutée, il reprit la veste qu'elle lui avait rendu, et la remit sur lui comme pour se camoufler. Il regarda alors le lac, réfléchissant à ce qu'elle venait de dire, et après une petit silence passé à regarder la pleine lune ce reflétant sur le lac, il ce décida à lui répondre.

- J'arrive à comprendre ton point de vue. On est souvent prêt aux pires atrocités pour protéger les personnes qui nous sont chères, je ne le sais que trop bien. Cependant je me suis souvent demandé ce que nos proches pourraient penser de notre comportement. Tu pense que ton frère serait d'accord de te laisser faire tout ça pour lui ? Je ne le connais pas, cependant s'il tient à toi, je ne suis pas sûr que cela le rassure de te savoir avec ce genre de personne. Tu es une bonne personne, j'ai pu le constater durant cette nuit. Même si tu as commis des méfaits, tu peux toujours revenir en arrière. Je ne suis malheureusement pas dans ce cas, j'ai commis des choses impardonnables, surtout pour un homme d'église, mais il est trop tard pour revenir sur mes paroles ou mes agissements. Avec les temps qui courent, je pense que certain sacrifice sont nécessaire, cependant crois moi, s'associer avec ce genre de personne ne mène jamais à rien de bon. Il est vrai qu'avec la destruction de Lindblum par la défunte Reine, la ville ne dois pas non plus être un paradis. Cependant le Roi Cid semble être quelqu'un de bien, tu devrais peut-être essayer de t'entretenir avec lui pour ton problème. Il me semble qu'il n'a jamais refusé d'écouter quelqu'un de son peuple, mais je suppose que ce n'est pas si simple. Cependant avec t'es récentes actions, tu devrais vraiment faire attention pour la suite. Je suis désolé d'ailleurs, à cause de moi ton frère est maintenant en danger. J'en prendrais la responsabilité. Si tu as besoin de moi pour quelque chose, je serais ravis de t'aider. J'ai moi-même des gens à protéger, cependant je ne peux pas le faire dans l'état actuel des choses, c'est pourquoi je ne suis désormais plus vraiment un membre de l'église. Si les amazones me protège toujours, c'est uniquement grâce à ma renommée. J'aimerais ne pas avoir recours à elle et me débrouiller seul, cependant je suis encore trop faible. Quant au crocodile, je ne pense pas qu'il pourra facilement sortir d'Alexandrie sans ce faire repérer. Cette eau mène à une énorme chute, il sera forcé de revenir sur les terres pour sortir et avec les événements de cette nuit, les amazones et les brutos doivent être à sa recherche.

Avec cet énorme monologue, Fatali ce rendit compte qu'il avait un peu trop parlé. Cela est plutôt rare de sa part, cependant il agit un peu comme un confessionnal. La situation de la jeune femme l'alarmer un peu. Ce n'était pas de la pitié, mais plus de la compréhension. Obligé de faire des choses qu'elle n'aime pas, des choses qu'elle regrettera surement toute sa vie afin de protéger son frère. Fatali ne souhaitait cela à personne, pas même au pire individu. Le monde était décidément devenue bien triste depuis les atrocités commises par la défunte Reine. Cela peinait énormément le jeune albinos, originaire d'Alexandrie, peu de personne devait encore le considérer comme quelqu'un de bien. Tout ces événements devaient surement cacher quelque chose de bien plus horrible, mais quoi ? Les mystères entourant cet œil et l'attaque d'Alexandrie par le grand Bahamut étaient toujours aussi sombre. Fatali retira la nattes avec le Grenat à son oreille, puis il la regarda avec attention, ce replongeant dans ses pensées. Que pouvait-il faire pour aider la jeune femme ? Voulait-elle de l'aide ? Vu son caractère, elle refuserait certainement l'aide du jeune homme, cependant au fond d'elle, compter sur quelqu'un doit certainement être quelque chose d'un minimum réconfortant pensa t'il. Il la regarda alors du coin de l’œil en remettant sa natte et sa boucle d'oreille en place et reprit son discours.

- Je ne sais pas vraiment ce que je dois faire pour aider ce monde, mais avant de trouver une réponse à cette question, j'aimerais t'aider toi. Ce n'est pas par pitié, mais le mal semble s'être incrusté dans les basses rues de Lindblum. J'aimerais, si tu me le permet, venir avec toi voir cela de mes propres yeux. De toute manière, je voulais me rendre à Lindblum afin de rassembler certaines informations à propos des récents événements. Rien ne me retient à Alexandrie, je suis juste revenue pour prêter main forte une dernière fois aux victimes de la récentes attaque d'Alexandrie. Pourrais-tu m'accepter quelques temps avec toi sur la route, une fois à Lindblum, je te laisserais faire ce que tu veux. Mon discours te parait surement étrange, sans gêne et stupide. Cependant, sache que je pense chaque mot que j'ai prononcée. J'ai une dette envers toi, et je tiens à m'en acquitté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyna

avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 19/08/2013
Localisation : Pas loin de Lindblum...

Feuille de personnage
Niveau: 5
Experience:
18/100  (18/100)
Sorts:

MessageSujet: Re: Une mission suspecte qui tourne mal... [RP avec Fatali]   Mer 2 Oct - 7:03

« J'arrive à comprendre ton point de vue. On est souvent prêt aux pires atrocités pour protéger les personnes qui nous sont chères, je ne le sais que trop bien. » était une phrase qui avait particulièrement retenu l'attention de la demoiselle. D'une parce que c'était la première chose qu'elle entendait après son monologue et de deux car cela titilla sa curiosité. Ainsi donc l'albinos ne s'était pas bien comporté pour protéger sa famille ou ses amis. Etait-ce cela qu'elle avait découvert en croisant son regard ? Ou bien y avait-il davantage de souffrance et de mystères derrière cette petite carapace ? Dans tous les cas, cette révélation modifia le jugement qu'elle avait pour cet inconnu. S'il était capable de tout faire pour protéger ceux qui sont chers à son cœur, alors elle ne pouvait que l'estimer.
L'écoutant plus attentivement, elle ne put que hocher la tête lorsqu'il lui expliqua que son frère n'accepterait jamais ce qu'elle avait fait. Là-dessus, il avait à la fois tort et raison. Depuis sa mésaventure à Tréno, Ethan ne sortait jamais de son négoce... Dès qu'il fallait faire une course ou une livraison, il envoyait sa cadette. Quand il était malade et que ses articles ne faisaient aucun effet, c'était à la brunette d'aller chercher un mage blanc. Même sortir les poubelles était une tâche qu'il refusait de faire. Malgré tous les efforts de la jeune femme, son aîné n'avait jamais daigné mettre le pied dehors... Oh, elle avait bien essayé de lui proposer des sorties amusantes comme le théâtre, le tournois de cartes ou même admirer les merveilles de la nature en dehors de la ville... Hélas, ses efforts étaient vains... Ethan avait peur, tout simplement... Si dans sa demeure ou son magasin il se sentait en sécurité, alors l'extérieur était un désert aride rempli de serpents venimeux.
Ethan n'approuverait certainement pas les écarts de conduite de sa sœur, mais pour rien au monde il lui demanderait d'arrêter. Il avait beau se montrer sous son meilleur jour devant les clients, il frémissait dès qu'il apercevait un voleur à travers sa fenêtre. D'ailleurs, il savait très bien que Lyna effectuait quelques services en l'échange de sa protection... Il ne connaissait pas les détails, mais moins il en savait, mieux il se portait. Tant que l'on ne venait pas à l'agresser de nouveau, il accepterait presque n'importe quoi. Tout de même, la situation était assez comique : la mage noire dépendait de son aîné pour avoir un toit et lui avait besoin d'elle au quotidien que ce soit pour le travail ou pour son salut. Sauf qu'il allait bien falloir que chacun se remette en question un jour, afin de voler de ses propres ailes... Peut-être était-il encore trop tôt pour cela ?

« Même si tu as commis des méfaits, tu peux toujours revenir en arrière. Je ne suis malheureusement pas dans ce cas, j'ai commis des choses impardonnables, surtout pour un homme d'église, mais il est trop tard pour revenir sur mes paroles ou mes agissements. »


Non, elle ne pouvait pas revenir en arrière. Il n'y avait certainement pas de meurtres ou de blessés comme le sous-entendait le soigneur, mais cesser d'aider une guilde serait particulièrement difficile, surtout si Brandon traînait dans les parages... Songeuse, mais attentive aux explications de son interlocuteur, Lyna remarqua que ce garçon était surprenant. Malgré ses traits juvéniles, il avait pris du recul par rapport à son passé et acceptait ses fautes. Il savait laisser ses peines derrière lui pour vivre pleinement sa vie. D'ailleurs, quel âge devait-il avoir ? Elle devait posséder quelques années de plus que lui... Oh, pas grand chose... Peut-être deux ou trois ans d'écart ? Et pourtant, il était bien plus sage qu'elle sur certains points...
A nouveau son sourcil s’arqua lorsqu'elle entendit que c'était sa faute si le semi-alligator représentait un danger. Elle voulut l'interrompre pour le contredire, néanmoins elle jugea incongru d'intervenir. Il l'avait laissée parler, à elle d'en faire de même. C'était une question de respect et elle y tenait particulièrement. Elle demeura donc silencieuse, même quand il retira de ses cheveux une perle rouge semblable à du grenat. Etait-il à ce point tactile lorsqu'il parlait ? Avant cela, il avait nettoyé la lame de sa faux et à présent il jouait avec ses effets personnels. Peut-être faisait-il partie de ces personnes qui ont besoin d'un contact pour garder les pieds sur terre...
Le jeune moine déclara ensuite qu'il comptait se rendre dans la ville du Roi Cid pour des raisons personnelles, ainsi que pour l'aider. Comme s'il avait lu dans son esprit, il insista sur le fait qu'il n'agissait pas par pitié. Les lèvres pincées par le scepticisme, la demoiselle se questionna au sujet des intentions de cet étranger. Il se disait redevable, mais à ses yeux ils étaient quittes. Et puis, elle ne voulait pas l'entraîner dans une lutte qui le blesserait sans doute... Certes, il avait dû réfléchir en lui proposant cela, toutefois il n'avait pas dû prendre conscience de tous les enjeux...

« Avant tout, je tiens à te signaler une chose : ce n'est pas à cause de toi que mon frère est en danger. Tu n'es pas responsable. Je pense que tu as déjà bien à faire avec d'autres problèmes que celui-là. Quand je me suis engagée à aider de temps en temps la guilde de Lindblum, j'étais consciente de certains aléas. » (Elle reporta son attention sur la berge.) « Tu es célèbre à Alexandrie et je doute que les nobles ou les bandits de la ville ne te reconnaissent pas... Si tu interviens là-bas et que les choses tournent mal, tu ne seras pas le seul à être touché : ta famille en payera également le prix. Par exemple, si un chasseur de prime met la main sur toi et décide de rançonner tes proches... Votre image sera ternie... Pire encore, si je ne parviens pas à te protéger et que tu péris... Enfin, je suppose que tu as bien réfléchi à ta proposition, mais je tenais à ce que tu sois vraiment certain de ta décision. »

La brunette se redressa, tendant alors la main vers l'inconnu.

« Ceci dit, j'accepte ta compagnie... Si tu n'as pas peur de te prendre une boule de feu dans le dos comme tes prédécesseurs. »
fit-elle en lui adressant un sourire malicieux. « Tu as dit que tu avais quelqu'un à protéger, mais que pour l'heure, tu ne pouvais pas agir... Une fois certains problèmes réglés, je tiens à te rendre la pareille... Que ce soit pour cette personne ou pour ce que tu as à faire à Lindblum. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fatali C. Concordia

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 15/09/2013
Age : 25

Feuille de personnage
Niveau: 2
Experience:
44/100  (44/100)
Sorts:

MessageSujet: Re: Une mission suspecte qui tourne mal... [RP avec Fatali]   Mer 2 Oct - 17:09

Suite à ce long monologue, la jeune femme pris plusieurs expression. Difficile de définir ce qu'elle ressentait vraiment vis à vis de tout seulement uniquement avec son visage, cependant il était clair qu'elle était pas d'accord sur tout les points. Dans tout les cas, Fatali aurait surement les réponses à ses questions assez vite. Il était déjà prêt, cape porté et sa partenaire correctement emballé, il n'attendait plus que la réponse de la jeune femme. La réponse ne ce fit pas attendre. Elle commença tout d'abord par expliquer les points avec lesquelles elle n'était pas d'accord, elle niait le fait que Fatali soit impliqué dans l'état actuel des choses concernant son frère. Cependant il semblerait qu'elle est un peu compris de travers ce que voulait réellement dire le jeune homme. Il ne mettait pas en question le fait qu'elle ce soit mise elle même dans l'embarras avec ces groupes de bandits, cependant s'il n'avait pas agis de manière si imprudente, elle ne serait certainement pas autant en danger que maintenant. Il comptait lui expliquer correctement le fond de sa pensée, cependant il préféra attendre qu'elle finisse ce qu'elle voulait lui dire. Elle regarda alors la berge, reprenant son discours, disant que le jeune albinos devait plus réfléchir à sa propositions, et que ce genre de petite mission pourrai être dangereux pour lui et ses proches. Cela le fit sourire un peu intérieurement, il y avait déjà bien réfléchis. A vrai dire, dans un tel cas, il n'hésiterait pas à ce couper la langue pour s'étouffer avec s'il n'a pas le choix. Question d'honneur ? Plutôt de fierté. Il ne voulait pas être un poids pour sa famille, bien qu'il le soit déjà un peu pensait-il. La fin de sa phrase surpris assez le mage blanc, elle semblait avoir peur de ne pas pouvoir protéger le jeune garçon. Réaction plutôt étrange lorsque l'on rencontre quelqu'un pour la première fois. Pourquoi vouloir protéger un parfait inconnue ? Déjà une fois, mais en plus elle l'affirmait encore. Difficile de trouver autre chose que de la pur gentillesse dans ces paroles, cela était plutôt rare de nos jours.

Finalement, la jeune femme se releva, tendant une main amical vers Fatali, comme pour signer un accord ou un contrat, tout en ajoutant une pointe d'humour qui amusa légèrement Fatali, mais comme à son habitude, il ne laissa rien paraître. Il se releva aussi, prenant la main de la jeune femme dans la sienne et la regardant droit dans les yeux.

- Je suis ravie que tu accepte ma requête. Pour ce que j'ai dis précédemment concernant mon implication dans la situation de ton frère, je parlais uniquement du fait que, sans mon intervention irréfléchis, tu aurais pût éviter cette situation. Enfin j'espère bien me racheter dans tout les cas. Et j'ai déjà bien réfléchit à cette situation, j'ai déjà pris ma décision. Mais merci de t'inquiéter de mon sort, tu es vraiment une bonne personne, c'est rare de nos jours. Je me présente donc comme il se doit, Fatali C. Concordia, mage blanc et Déchu de l'église d'Alexandrie, c'est un plaisir que d'entamer ce voyage avec toi !

Suite à cette présentation, Fatali commença à prendre ses affaires et, après une brève présentation de la jeune femme, ils commencèrent à ce diriger vers Lindblum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une mission suspecte qui tourne mal... [RP avec Fatali]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une mission suspecte qui tourne mal... [RP avec Fatali]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tournoi EDH / Sud Est
» Mission Piratak
» [Software] Topic de discussion du jeu "Mission Von Nebula"
» Quelle est le panda le mieux approprié avec un feca?
» Duo avec un Panda

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Legend Of Hera :: Ton aventure en direct :: Continent de la Brume :: Alexandrie :: Rues-
Sauter vers: