Legend Of Hera

Forum rpg sur le thème de Final Fantasy 9
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Acte I, Scène 1 : « Quand le calme annonce la tempête... » [PV : Yuki Ogawa]

Aller en bas 
AuteurMessage
Tarask Coral

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 09/08/2013
Age : 28
Localisation : Héra

Feuille de personnage
Niveau: 1
Experience:
60/100  (60/100)
Sorts:

MessageSujet: Acte I, Scène 1 : « Quand le calme annonce la tempête... » [PV : Yuki Ogawa]   Lun 2 Sep - 10:53


















 ❝ Welcome ... to the Cabaret ! ❞


Il était enfin revenu de sa mission sur le Continent Extérieur. Cette foutue missive qui parlait d'un enlèvement d'une jeune mariée, qui s'était faite subtilisée au nez et à la barbe même de son mari et du prêtre les ayant béni sur l'autel, par des brigands faisant partie d'une sorte de groupuscule appelé les "Loups des Plaines Étouffantes" ... dont l'étouffement n'était palpable qu'oralement, n'ayant pas fait un pli devant les assauts et les règlements de compte physique de la part de notre rouge adoré. Maintenant à Alexandrie, notre chasseur de prime s'était surpris à se rendre dans le quartier du café-théâtre, y entrant même pour aller s'y divertir un petit peu, histoire de se vider la tête des récents évènements ennuyeux et éreintant à souhait.

Là-bas, il fut pris en charge par Rubis, la fameuse serveuse issue du groupe des Tantalas, qui faisait également quelques représentations en tant que comédienne. Elle était d'ailleurs l'une des rares recrues de la troupe de Lindblum à s'être installé de façon permanente dans la grande ville sous les ordres de Sa Majesté Grenat. Une chope d'alcool au vermouth, une table pour deux confectionné en solo par ses propres soins, les pieds calés sur la chaise qui lui faisait face, et c'était parti pour quelques séries de petites scénettes, toutes composées et jouées par des artistes amateurs, de passages dans la ville, en quête de visibilité, de crédit et de notoriété. Mais alors que Tarask commençait à engloutir sa première gorgée de son breuvage alcoolisé, une tête vint s'approcher de lui, et se planta près de sa table. Etrange comme entrée, non ? Sans vraiment s'y attarder, mais en faisant mine de l'avoir vu, il lui accorda un bout de dialogue alors que les coups de bâtons annonçant le début de la première représentation théâtrale se faisaient entendre.

TARASK ▬ Hé toi ! J'sais pas c'que tu fais là, mais dépêche-toi de prendre c'te chaise sur laquelle mes pieds trônent, et assis-toi. J'aimerais pouvoir r'garder c'te pièce en silence, ou du moins, sans être trop gêné. Compris, gamin ?


© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuki Ogawa

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 18/08/2013
Age : 23

Feuille de personnage
Niveau: 2
Experience:
47/100  (47/100)
Sorts:

MessageSujet: Re: Acte I, Scène 1 : « Quand le calme annonce la tempête... » [PV : Yuki Ogawa]   Mar 3 Sep - 20:11

« Il y a des fois où bizarrement on a cette envie de bouger, de voir quelque chose d’autre, on veut tout simplement s’échapper de l’endroit où nous sommes. »

Je marchais tranquillement en direction d’Alexandrie, je ne savais pas vraiment pourquoi j’avais pris la direction de ce lieu tout ce que je pouvais dire c’était que j’y étais bientôt.
Aujourd’hui en me levant je ne me sentais pas vraiment bien, après tout il y avait des jours avec et d’autre sans, aujourd’hui était un jour sans. Je m’étais levé avec une sensation assez mauvaise, je me sentais mal, j’avais pris cette décision de partir à l’aventure, de vivre ma propre vie, mais ce matin je l’a regrettait. Le rejet de mon village et plus particulièrement de ma famille m’avait poussé vers la sortie, mais je pensais partir vers d’autres horizons quoiqu’il arrivait, et voilà que c’était fait ! Ne devais-je donc pas être heureux ? Je me sentais seul, j’étais mal dans ma peau, chaque matin je me levais sans personne à qui dire bonjour, sans personne à qui sourire ou même crier dessus. C’était si triste, si monotone, je me levais, je mangeais, je me lavais, je m’habillais, je partais. Peut on être heureux de si peu ? Je voyais ses couples se tenant par la main, se regardant comme si la personne en face d’elle était la plus belle chose de leur vie… Il y avait aussi ses enfants qui jouaient avec leurs parents, les enfants souriant, s’amusaient, ils avaient en face d’eux quelque chose à aimer et à admirer. J’étais jaloux. Comment un mage à l’allure étrange, au regard froid, et aux habits sombres pouvaient imaginer avoir une vie stable ? Ma vie a commencé lorsque j’ai appris la magie, c’est un fait, je n’étais plus le petit gamin d’entant à la vie banale, j’étais devenu un mage noir avec une vie toute tracé : j’étais fais pour aider les gens, mais sans imaginer quoique ce soit en retour. Je donnerais peut être le sourire qui sait ? Mais cela sera au dépit du miens.

*tape*  « Enfin, je devrais arrêter de me morfondre, voilà Alexandrie. »

Cette ville était gigantesque, elle était comparable à Lindblum ! Enfin, je ne savais pas vraiment où aller, après tout s’était assez tard. A mon étonnement la ville vivait et elle bougeait, apporté par la foule je me retrouvais dans le quartier du café-théâtre. Ce n’était pas vraiment pour me déplaire, je devais surement me changer la tête, peut être que tout ceci ira mieux après une bonne pièce et un petit verre...
La salle était bien rempli, je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre, par chance une femme du nom de Rubis m’expliqua tout ceci après une courte attente. J’étais donc, après une demande de ma part, choppe à la main à la recherche d’une table ou boire et regarder le spectacle.

« Hum, je ne voudrais pas me mettre trop loin non plus où est-ce que je pourrais bien me mettre ? » dis-je en chuchotant légèrement histoire de ne pas faire trop de bruit.

Les coups de bâtons retentirent, le spectacle allait bientôt débuté.

« Hé toi ! J'sais pas c'que tu fais là, mais dépêche-toi de prendre c'te chaise sur laquelle mes pieds trônent, et assis-toi. J'aimerais pouvoir r'garder c'te pièce en silence, ou du moins, sans être trop gêné. Compris, gamin ? »

Et mince, voilà que je me faisais déjà remarquer, enfin, je prenais donc cette chaise et je m’assaillais à côté de cet homme plutôt étrange. Je ne savais pas vraiment si je devais entamer la conversation ou si je devais me taire et observer. Enfin, si je ne dis rien je ne le saurais jamais.

« Excuse-moi si je t’ai gêné ce n’était absolument pas mon but.» *hum* « Tu es un habitué de ces pièces?»

Je ne savais pas vraiment comme réagir, j’avais donc fait assez court dans le but de ne pas trop l’embêté. Enfin le silence se faisait petit à petit dans la pièce, le spectacle risquait de commencer sous peu, les acteurs allaient bientôt débuter. Les voilà qui rentraient…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Acte I, Scène 1 : « Quand le calme annonce la tempête... » [PV : Yuki Ogawa]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Legend Of Hera :: Ton aventure en direct :: Continent de la Brume :: Alexandrie :: Café théâtre-
Sauter vers: